Le géant américain a choisi la ville d'Uber pour lancer son « Cruise », une application de transport en véhicules autonomes. Pour le moment réservée aux employés de General Motors, la plateforme pourrait ouvrir ses portes à des premiers passagers.

Vous le savez probablement : pour tester ses voitures autonomes, Uber a choisi Pittsburgh, laissant à la concurrence les rues de sa ville natale. General Motors a donc saisi l’occasion et installé son propre programme de tests de véhicules autonomes dans la vieille ville californienne. Ainsi, la capitale mondiale du ride-sharing possède enfin son service de véhicules autonomes comme Pittsburgh, Phoenix ou Singapour.

« Bonjour SF, je suis une Chevrolet robot »

Le géant automobile rejoint les différentes startup qui testent actuellement des programmes similaires : Uber bien sûr, mais également Waymo de Google et NuTonomy, allié de PSA à Singapour. Sa filiale dédiée au partage de courses Cruise s’est en effet installée à SF avec l’objectif de tester, sept jours par semaine, jour et nuit, sa solution de véhicules autonomes. Accompagné d’une application mobile, le service est utilisable comme un Uber, mais reste pour le moment réservé aux salariés de General Motors.

Ces derniers doivent fournir à Cruise des données et des retours sur leurs courses. La marque précise qu’elle voudrait que les utilisateurs de Cruise l’utilisent sur une base quotidienne afin d’étudier la possibilité de se déplacer qu’avec un véhicule autonome en ville.

Une Chevrolet Cruise à SF // Cruise

La startup assure qu’elle s’ouvrira prochainement à d’autres utilisateurs que ses seuls employés, mais il s’agit avant tout de rendre le service fiable. Les concurrents de GM ont choisi des stratégies parfois différentes, mais aucun n’a ouvert publiquement ses sessions de test. Ainsi à Pittsburgh, les clients d’Uber sont arbitrairement choisis pour monter à bord d’un taxi autonome.

Cruise compte également déployer des véhicules autonomes à Détroit, où le géant de l’automobile emploie encore de très nombreuses personnes. L’arrivée des taxis dans le Michigan devrait accélérer les sessions de tests californiens.

General Motors

Car c’est justement dans la région industrielle que GM développe sa flottille de voitures autonomes. Ainsi 130 nouvelles Chevrolet électriques et autonomes seraient sorties de la manufacture du Michigan rien qu’en juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux