Amazon aurait en projet de lancer sa propre application de messagerie instantanée. Reste à savoir si elle parviendra à trouver sa place dans un marché complètement saturé.

En matière de messagerie instantanée, l’offre est déjà pléthorique. Entre les solutions soutenues par les géants du net (Hangouts de Google, Messenger et WhatsApp de Facebook…) et les applications conçues par des organisations plus modestes (Signal d’Open Whisper Systems, Telegram…), les internautes n’ont que l’embarras du choix. Mais un nouveau challenger devrait bientôt se manifester.

Amazon serait en effet attendu très bientôt sur le créneau des messageries, d’après une information de AFTV News, qui publie au passage une image censée décrire les grandes lignes de l’application. Baptisée Anytime, celle-ci offrirait a priori les mêmes options que la concurrence, avec de la compatibilité Android et iOS, ainsi que mobile et PC, des appels téléphoniques et de la visiophonie.

La (future) application est réputée sécurisée, mais les précisions manquent sur la façon dont le spécialiste du commerce électronique entend garantir la confidentialité des échanges. L’encart dit juste que Anytime permet de garder ses discussions privées et de chiffrer les messages importants (est-ce à dire que tous ne le seront pas ?). L’image ne précise pas si le chiffrement de bout en bout est disponible.

En début d’année, Amazon a déjà mis un premier pas dans l’univers des services de communication avec le lancement d’une application de visioconférence pour les entreprises, baptisée Chime. L’idée avec ce programme est d’entrer sur le marché professionnel en rivalisant avec les outils proposés par Slack, Skype ou Hangouts. Avec Anytime, c’est le grand public qui est cette fois ciblé.

Reste maintenant à savoir si Anytime parviendra à se faire une place dans un secteur complètement engorgé. Pour se faire remarquer par des internautes déjà sur-sollicités, il faudra sans nul doute que l’application mette en avant des atouts que ses rivales n’ont pas. Or ce que l’on sait d’Anytime n’est pas franchement décoiffant : les fonctionnalités évoquées existent déjà ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux