Amazon, eBay et Etsy regrettent certainement d'avoir fait confiance au service de partage de photos Photobucket pour illustrer leurs produits en vente. En effet, l'entreprise vient de changer ses conditions d'utilisation, interrompant au passage l'affichage des images sur les sites de ses clients.

Avez-vous récemment fait un tour sur Amazon, Etsy ou eBay ? Si oui, peut-être avez-vous constaté que certaines images censées illustrer des produits vendus sur ces sites se sont mises à disparaître mystérieusement. Ce désagrément a été causé par le service de partage de photos Photobucket, qui a décidé de changer les conditions d’utilisation de ses visuels en les rendant désormais payants.

Fin juin 2017, la société basée à Denver dans le Colorado, a introduit des frais supplémentaires sur des images utilisées par d’autres sites ; or, des acteurs de l’e-commerce recourent notamment aux photos de la plateforme pour présenter leurs produits en vente. Conséquence : 100 millions de clients de Photobucket ont été mis devant le fait accompli, et ont découvert une notification en lieu et place des images qu’ils avaient intégrées à leurs propres sites.

Une seule option : payer 400 $

Et le problème ne s’est pas arrêté là pour les clients du site. En effet, ces derniers n’ont pas eu la possibilité de payer ces fameux frais supplémentaires ou de choisir une offre plus chère sur le site pour retrouver l’accès aux images — l’offre de départ commençant à 6 $ par mois.

Au lieu de cela, les clients de Photobucket se sont vus proposer de débourser la somme de 400 $ afin de s’abonner annuellement à l’offre Plus500, qui permet l’hébergement de contenus tiers. Même l’offre mensuelle de 40 $ n’était pas accessible, pour une raison inexpliquée.

Photobucket a discrètement mis à jour ses conditions d’utilisation

Le changement de tarification figure bien dans les conditions d’utilisation du service, qui ont été mises à jour. Néanmoins, Photobucket n’a pas pris soin de préciser la situation dans une publication de blog pourtant datée du 26 juin.

Photobucket n’a pour l’instant pas fait de commentaire sur la situation. La mésaventure rencontrée par Amazon, eBay et Etsy souligne en tout cas les risques potentiels que peut représenter le choix de se reposer sur un service gratuit de partage de photos — qui, comme tout business, a besoin d’argent pour exercer son activité.

Partager sur les réseaux sociaux