TEGway, un constructeur sud-coréen de systèmes thermoélectriques, a développé une technologie destinée aux expériences en réalité virtuelle. Son appareil, qui émet simultanément de la chaleur et du froid, est capable de simuler la douleur.

Certains jeux en réalité virtuelle nécessitent de garder quelques anti-vomitifs à portée de main — juste au cas où. D’autres poussent encore plus loin l’aspect immersif de cette technologie, en exploitant notamment son potentiel thermique. Vous n’êtes pas venus ici pour souffrir ? Qu’à cela ne tienne : voici une expérience de VR qui ambitionne de vous faire ressentir la douleur.

Intégré à l’Institut supérieur coréen des sciences et technologies (KAIST) depuis 2014, TEGway développe des modules et des systèmes thermoélectriques flexibles, dits « TED », qui présentent la particularité de chauffer ou de refroidir. Mince et flexible, ce petit appareil est capable de couvrir une plage de températures allant de 4 à 40 degrés Celsius.

Chaud, froid (ou les 2 en même temps)

Surtout, l’objet est capable peut générer de manière simultanée de la chaleur et du froid, en répartissant les sensations sur une même surface. Ce qui lui permet, par exemple, de simuler l’effet d’un pincement sur la peau.

Forte de cette innovation, la société a donc développé une technologie baptisée ThermoReal, destinée à être intégrée à des expériences de réalité virtuelle et/ou des jeux vidéo — ou doit-on désormais écrire jeux vidéos ? –, notamment dans des manettes, des gants, des costumes ou même des sièges.

ThermoReal pourrait être intégré à des manettes, des gants ou des costumes

Quelques utilisateurs ont eu l’opportunité de tester la technologie, présentée en démonstration à Shanghai. L’un de nos confrères explique ainsi avoir tenu une sorte de bâton équipé de ces fameux TED, relié à un ordinateur qui exécutait le logiciel de démontrastion de ThermoReal. La vidéo représentait un homme en train de s’enfoncer dans l’eau glacée ; au fur et à mesure qu’il s’immergeait, le bâton devenait de plus en plus froid.

TEGway doit désormais convaincre les fabricants d’adopter son innovation, et souhaite accorder des licences de logiciels aux créateurs de contenus qui miseront sur ses TED. Préparez-vous peut-être à vous faire pincer ou expérimenter le chaud et le froid lors d’une future expérience de réalité virtuelle (brrr).

Partager sur les réseaux sociaux