Windows est sans doute le logiciel au code source fermé le plus connu. Ce week-end, une partie du code source de Windows 10 a pourtant été publiée sur le web.

Quels secrets se cachent dans le code source de Windows ? Le système d’exploitation de Microsoft est sans doute le logiciel propriétaire aux sources fermées le plus célèbre et il suscite ainsi beaucoup de curiosité.

Une fuite de 32 To de données…

Cette semaine, plus de 32 To de données appartenant à Microsoft ont fuité sur le site Beta Archive, spécialisé comme son nom l’indique dans le suivi des préversions de logiciel. Ces 32 To de données contiennent beaucoup de choses différentes : on retrouve des images d’installation d’anciennes versions de Windows, parfois des builds déjà disponibles pour les membres du programme Insider, mais aussi du code source de plusieurs éléments de Windows.

Le leak contient également des données de l’adaptation ARM de Windows 10 et du kit permettant aux fabricants d’adapter Windows 10 Mobile sur leurs smartphones. Finalement, seulement 1,2 Go de ces données concerne du code source confidentiel. Le site Beta Archive a retiré de ses serveurs cette partie des fuites, mais conserve les autres éléments comme les builds de Windows, jugées moins sensibles.

… pour 1,2 Go de code source seulement

Il s’agit du code source de pilotes Wi-Fi intégrés à Windows 10, du support de l’USB, du stockage, ainsi que d’autres choses mineures du système. D’après Microsoft, la fuite représente une portion du code source dévoilé par la firme à ses partenaires dans le programme Shared Source initiative. Pour rappel, ce programme permet à certains partenaires comme des grands groupes ou des gouvernements d’accéder et analyser le code source d’une partie de Windows.

Bien que cette fuite devrait faire les gros titres de l’actualité tech pour le week-end, il semble donc qu’il s’agisse d’un événement mineur. Ce n’est pas aujourd’hui que Windows deviendra, malgré lui, un logiciel open source.

Partager sur les réseaux sociaux