Les tweets de Donald Trump ont inspiré un entrepreneur suédois : il a décidé de les afficher dans un cadre en E-Paper qui trône dans son salon. Il s'offre ainsi une décoration originale qui ouvre à la réflexion sur le contexte de ces tweets.

Les tweets de Donald Trump n’en finissent plus d’être déclinés sous des formes aussi variées qu’insolites. Le dernier exemple en date ? Le cadre en E-Paper (ou papier électronique) qui trône dans le salon de Peder Dinkelspiel, un entrepreneur suédois aux multiples projets dans la tech.

« Le point essentiel, c’était de s’assurer que [le cadre] paraisse n’avoir aucun rapport avec l’électronique. Il devait donner l’impression d’avoir toujours été là » explique-t-il. À l’origine, le cadre devait afficher des tweets d’actualité mais la passion de Trump pour Twitter a changé la donne, comme l’explique Peder Dinkelspiel : « On était alors au début de l’année 2017 et les États-Unis avaient un président qui tweete. »

Pour concrétiser son idée, il s’est tourné vers l’E-Paper, en raison des différents avantages pratiques offerts par ce format qui offre notamment une grande autonomie et prémunit contre les reflets.

Peder Dinkelspiel

« Signe des temps »

À partir d’un kit de développement de la marque slovène Visionect, spécialisée dans cette technologie, il lui a suffi de créer une page qui affiche — avec une actualisation par Wi-Fi toutes les 5 minutes — le dernier tweet d’un compte de son choix, en l’occurrence celui de Donald Trump.

Intitulé « Sign of the times » (« signe des temps »), le cadre est censé valoriser le fait que chaque tweet qui succède au précédent « crée un nouvel évènement d’actualité ».

L’initiative de Peder Dinkelspiel vient s’ajouter au bot chargé de miser en bourse selon la nature des tweets de Donald Trump, ou encore à celui qui transforme ses messages de 140 caractères ou moins en communiqués officiels de la Maison Blanche.

Partager sur les réseaux sociaux