Boeing a l'intention de réaliser ses premiers tests de vols sans pilote en 2018. Le constructeur aéronautique estime que l'intelligence artificielle pourra remplacer un pilote humain.

Imaginez un avion, planant dans les airs, avec à son bord des passagers, un équipage… mais pas de pilote. Ce qui ne semble être qu’une scène de film de science-fiction pourrait devenir une réalité d’ici quelques années. En mai 2017, Boeing a réussi à faire atterrir un avion grâce à un robot, et sans pilote, lors d’une simulation.

Le constructeur aéronautique a fait savoir qu’il souhaitait tester dès 2018 des vols sans pilote, rapporte CNBC. Selon Mike Sinnett, vice-président chargé du développement des produits de Boeing, la technologie permettant une telle prouesse est aujourd’hui accessible et rend le projet envisageable.

Boeing

Étant lui-même pilote, Mike Sinnett prévoie de tester cette technologie robotisée dans un simulateur de cockpit pendant l’été 2017, et de voler d’ici l’année prochaine dans un avion où « l’intelligence artificielle prendra les même décisions que celles d’un pilote. »

Des tests en simulateur de cockpit pendant l’été 2017

Bien évidemment, cette technologie ne dispensera pas Boeing de respecter les normes de sécurité du transport aérien. Autre obstacle à surmonter pour Boeing : à l’heure actuelle, aucun protocole pour certifier un tel pilotage n’a vu le jour. Il faudrait également que Boeing puisse assurer que son robot soit capable de prendre des décisions pour atterrir de manière sécurisée, comme pourrait le faire un pilote humain.

Les premiers vols commerciaux sans pilote ne sont donc peut-être pas encore pour tout de suite ; en attendant, la robotique pourrait déjà servir d’appui aux pilotes, pour les décharger de certaines tâches de navigation à l’intérieur du cockpit.

Partager sur les réseaux sociaux