Un avion Boeing 777-200 a perdu une roue au décollage de l’aéroport de San Francisco. La chute de la roue a endommagé des véhicules, mais n’a blessé personne. Cet incident survient alors que Boeing fait face à des difficultés importantes avec son modèle 737 Max, qui a entamé la confiance du public.

C’est une séquence spectaculaire, capturée en vidéo le 7 mars 2024. Alors qu’un aéronef de la compagnie aérienne United Airlines quittait l’aéroport de San Francisco, direction Osaka au Japon, l’une des six roues fixées sur le train d’atterrissage principal, à gauche, s’est subitement détachée. Elle est ensuite retombée, tandis que l’avion poursuivait son ascension.

La roue perdue a ensuite rebondi au sol et a modérément endommagé quelques voitures garées dans un parking, rapporte la presse américaine. Il n’y a eu aucun blessé et les passagers de l’avion — un Boeing 777 — ont été débarqués en urgence à Los Angeles. Il y avait 235 passagers à bord, ainsi que 4 pilotes et 10 membres d’équipage.

D’autres avions ont perdu des roues par le passé

Comme d’autres modèles d’avion, le Boeing 777 a inévitablement un certain historique en matière d’incidents et d’accidents. Cependant, la perte d’une roue est un évènement très rare. D’autres 777 ont connu ce type de souci, comme en 2017, lors d’un vol Montréal — Londres. Idem pour des modèles 757 ou chez la concurrence, à l’image de cet Airbus A319.

Boeing 777-200
Un Boeing 777-200 à l’atterrissage (photo d’illustration). // Source : Bill Abbott

Dans un communiqué, l’administration de l’aviation civile aux États-Unis (FAA — Federal Aviation Administration) a pris note de l’incident, qui va donner lieu à une enquête. De son côté, United Airlines a loué le sang-froid et le professionnalisme de l’équipage. Le constructeur de l’avion, Boeing, n’a pas encore réagi.

L’industriel américain traverse une passe très difficile ces dernières années, et subit une érosion progressive de la confiance du public, en raison des déboires réguliers que rencontre le 737 Max. Encore en début d’année, de nouvelles faiblesses ont été décelées dans l’aéronef — une cloison s’était détachée en vol à cause de l’absence de boulons de fixation.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !