DJI, leader mondial des drones civils lance son Spark. Un petit drone en forme de mini-révolution, qui accueille caméra Full HD, système de vol sophistiqué et semi-autonome ainsi qu'un système de contrôle à partir du mouvement de vos mains.

Alors que les drones commencent à se démocratiser — inquiétant au passage l’ONU — et que les caméras et appareils photos sont partout, l’entreprise DJI a décidé de poursuivre sur le chemin du mélange des deux pour donner le Spark, une caméra volante simple, innovante et pleine de fonctionnalités.

Leader mondial du marché des drones civils, la compagnie chinoise a dévoilé hier son tout dernier produit : un petit drone tout léger (300 g) capable de prendre des photos et vidéos, que l’on peu commander simplement avec les mains. Ceci est possible grâce au PalmControl, un système reconnaissant les mouvements de votre main afin de les traduire en commande. Vous pouvez ainsi lui dire de voler en stationnaire,  de s’éloigner, de prendre des photos ou d’atterrir dans votre main, uniquement à l’aide de vos doigts.

De multiples possibilités photo et vidéo

« Contrôler une caméra volante uniquement avec les mouvements de la main est une avancée majeure pour contribuer à rendre la technologie aérienne toujours plus intuitive dans le quotidien de chacun », explique Paul Pan, Senior Product Manager. Évidemment, l’objet est aussi contrôlable via une radiocommande accessoire ou, également, avec votre smartphone, via une application.

Ce petit drone possède d’autres fonctionnalités que la commande manuelle, diversifiant les possibilités de l’objet. Plusieurs options de vol automatique, avec la fonctionnalité QuickShot, vous permettent notamment de tourner une petite vidéo de 10 secondes, typiquement pour les réseaux sociaux. Le TapFly sert de système de commande tactile sur smartphone, avec une option ActiveTrack permettant de fixer l’objectif sur un objet afin de le suivre en le gardant au centre du cadre.

Un mode Sport, en utilisant la radiocommande, vous permet de pousser le drone à son potentiel maximum, pouvant atteindre une vitesse max de 50 km/h, avec la caméra se mettant en mode à la première personne automatiquement. Le casque DJI Goggles est d’ailleurs compatible pour une plus grande immersion. Les différents modes de capture  présents sur les produits DJI sont de retour, avec l’ajout de Pano, pour réaliser des panoramiques horizontaux ou verticaux, et de Shallow Focus, afin de rendre plus nette une partie de l’image et écraser la profondeur de champ.

Haute définition et autonomie

Pour un drone civil et un objet qui peut sembler gadget au premier coup d’œil, la technologie embarqué dans le DJI Spark semble de haute qualité. Grâce à un capteur CMOS 1/2.3 pouces, l’appareil peut prendre des clichés de 12 mégapixels et enregistre des vidéos en 1080p. Posé sur deux axes, la caméra est des plus mobiles et réduit même les vibrations produit par les hélices grâce à une techno, l’UltraSmooth. Le Spark permet également la transmission de vidéo en temps réel, sous certaines conditions, d’autant que la batterie LiPro qui alimente l’objet permet un temps de vol maximum de 16 minutes.

La nouvelle possibilité de contrôle par les mains qu’offre l’objet a poussé DJI au développement d’un nouveau système, le FlightAutonomy, qui inclut avec la caméra de la détection 3D frontal, un double système de positionnement satellite, un moteur d’inertie précis et près de 24 processeurs. Des composants qui permettent au Spark d’enregistrer son point de départ et d’y revenir, soit d’un geste, soit en cas de batterie faible, le tout en évitant les obstacles sur sa route. Pas d’inquiétude à avoir donc quant à certaines distances de vol, d’autant que l’objet peut aller jusqu’à 30 mètres de haut et détecter les obstacles à 5 mètres — il faudra juste rester à moins de 2km pour pouvoir capter le signal du drone.

Cette petite caméra volante est disponible en pré-commande sur le site de DJI, les premiers envois devant débuter à partir de la mi-juin.

Le prix de base est de 599 €, uniquement pour le Spark et quelques accessoires, tandis que le bundle réunissant radiocommande, hélices, protections, câbles, sac, batterie supplémentaire et station de recharge est disponible à 799 €.

Partager sur les réseaux sociaux