La Marine nationale lance le 15 mai 2017 un hackathon de 48 heures. Lors de cet événement, organisé avec Thales et l'École 42, des étudiants vont plancher en équipe sur la conception d'un système de représentation des situations maritimes.

Il n’est pas bien difficile de comprendre l’analogie entre un hackathon et un marathon : se retrouver dans un lieu pendant des heures pour faire de la programmation informatique à plusieurs, et aboutir à un résultat fini, c’est du sport. Comme sur un terrain, les participants doivent rivaliser d’ingéniosité et de rapidité ; dans le même temps, l’événement cultive l’esprit d’équipe et la reconnaissance de son propre travail par les autres développeurs et le grand public.

À son tour, la Marine nationale a décidé d’organiser son propre hackathon, en partenariat avec l’École 42 — un établissement privé financé par Xavier Niel — et le groupe Thales. Sur son site, la force militaire navale a annoncé le 15 mai 2017 que l’événement s’est ouvert à Paris et qu’il doit durer jusqu’au 17 mai.

48 heures dans la « Matrice  »

Pendant deux jours, cinq équipes s’affrontent ainsi dans le cadre d’un programme, baptisé Matrice. Leur objectif est de concevoir « un système innovant de représentation de la situation maritime.  »

L’objectif de cet événement est très concret : pour disposer d’une connaissance pointue de l’environnement maritime, la Marine nationale doit être capable de recueillir et analyser une foule de données. Parmi les d’informations qu’elle reçoit, il s’avère complexe de repérer les signaux les plus faibles, alors que ceux-ci sont essentiels en cas d’intervention potentielle.

Création numérique et big data

Le défi que devront relever les participants de ce hackathon portera à la fois sur la création numérique et le big data. Quant au programme Matrice, il est piloté en binôme par l’École 42 et un réseau d’incubateurs de startups, dont la finalité est de faire travailler en équipe des étudiants venant d’univers très différents.

Un jury se réunira à l’issue de ces deux jours de concours pour élire l’équipe gagnante, qui se verra proposer un stage de six mois au Centre d’expertise des programmes navals (CEPN) situé à Toulon. Ce stage leur permettra notamment de concrétiser le projet initié à l’occasion du hackathon.

Partager sur les réseaux sociaux