Volvo a présenté un test de camion poubelle autonome. Depuis plusieurs mois, le constructeur automobile suédois multiplie les annonces sur la conduite autonome.

Les voitures ne sont pas les seuls véhicules à bénéficier de la conduite autonome. Les bus, les autocars, les camions ainsi que les taxis sont aussi concernés par cette révolution dans les modes de transport. Les bennes à ordures ménagères ne seront pas non plus épargnées : dans les années à venir, elles aussi vont connaître de grands bouleversements du fait de l’automatisation de la conduite.

Ça a même déjà commencé. Le constructeur automobile Volvo, qui communique très régulièrement sur ses efforts en la matière, a mis en avant cette semaine l’existence d’un partenariat avec Renova, une société spécialisée dans la collecte des déchets, pour tester cette technologie sur des camions poubelles. L’expérimentation, qui se déroule en Suède, doit se poursuivre jusqu’en fin d’année.

Concrètement, comment ça marche ? Le conducteur du camion poubelle emmène son véhicule jusque dans une rue donnée. Arrivé à destination, il n’a plus qu’à activer le mode de conduite autonome et sortir de la benne. Celle-ci suit alors un chemin préprogrammé, en roulant au pas, tandis que le conducteur peut marcher à côté et collecter les déchets au fur et à mesure de la progression du véhicule.

Comme la benne est amenée à évoluer dans des zones pavillonnaires (mais pas que), Volvo explique que des capteurs surveillent en permanence la zone autour du camion et celui-ci s’arrête immédiatement si un obstacle apparaît brusquement sur son chemin. Par exemple un enfant qui traverserait la route sans faire attention ou si un animal passe à proximité.

volvo-camion-benne
Crédits : Volvo

Pour Volvo, la camion benne autonome peut faire gagner du temps : « le conducteur, qui se place en avant de la benne à ordures ménagères, peut se concentrer sur la collecte des déchets et n’a pas besoin de systématiquement monter et descendre du véhicule à chaque fois qu’il se déplace vers une nouvelle zone de collecte ». Mais c’est oublier un peu vite que les éboueurs travaillent en équipe.

Mais la sécurité routière n’est pas le seul atout que Volvo tient à mettre en avant. Il évoque la possibilité de relier les camions poubelles entre eux afin d’optimiser la couverture d’une zone lors de la collecte des ordures, tout en prenant en compte en temps réel l’état du trafic. Pour le constructeur automobile, cela permet par exemple de réduire l’impact environnemental d’une flotte de bennes.

Partager sur les réseaux sociaux