Microsoft, comme ses concurrents, a publié les résultats financiers du troisième trimestre de l'année fiscale. La stratégie du groupe est au beau fixe, le Cloud progresse, mais les revenus de Surface sont en baisse.

Avec la fin du mois d’avril, il est temps pour la plupart des entreprises de la tech de divulguer leurs résultats financiers. Si la recherche et les vidéos en ligne bénéficient à Alphabet, du côté de Microsoft il faut plutôt regarder vers le marché des entreprises et celui du cloud. La firme de Redmond a réalisé 22,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires, pour 4,8 milliards de bénéfice net.

Les services aux entreprises au beau fixe

Plus précisément, le Cloud a rapporté 6,8 milliards de dollars durant le trimestre, une hausse de 11 % (comparé au même trimestre l’an passé), grâce à une croissance d’Azure de 93 %, c’est-à-dire un quasi-doublement des revenus en un an.

Les services aux entreprises ont atteint un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars, en hausse de 22 %. Cette division accueille maintenant les résultats de LinkedIn, racheté il y a près d’un an pour 26 milliards de dollars. Le réseau social professionnel a fait perdre 386 millions de dollars à Microsoft durant le trimestre. La firme devra démontrer qu’elle maîtrisera mieux ce rachat que celui de Nokia.

Du côté d’Office, Microsoft peut se féliciter d’avoir convaincu 26,2 millions de clients à s’abonner pour la version grand public, alors que la version professionnelle compte maintenant plus de 100 millions d’abonnés mensuels actifs.

La division grand public toujours en baisse

Pour le grand public, Microsoft c’est avant tout Windows, mais aussi la Xbox et les produits Surface. Malheureusement, il s’agit de la division ayant une mauvaise dynamique, même s’il s’agit toujours de celle réunissant le meilleur chiffre d’affaires avec 8,8 milliards de dollars accumulés ce trimestre, soit une baisse de 7 % comparé à l’an dernier.

Cette baisse vient d’une part des ventes de téléphones qui ont rapporté 730 millions de dollars de moins, et d’autre part de la division Surface dont le chiffre d’affaires baisse de 26 %.

La baisse des ventes de produit Surface est toutefois à relativiser avec le calendrier de la firme. L’an dernier, Microsoft venait de sortir la Surface Pro 4 et le Surface Book, et la Surface 3 était toujours en vente. Le fabricant n’a pas renouvelé ces produits depuis, qui ont donc plus de 15 mois d’existence, trop vieux pour le marché plutôt dynamique des 2 en 1.

On espère donc voir arriver la Surface Pro 5 très bientôt. En attendant, Microsoft devrait dévoiler un ordinateur portable sous Windows 10 Cloud dans moins d’une semaine.

Partager sur les réseaux sociaux