Une entreprise chinoise a développé une ceinture connectée qui vise à soulager les maux liés aux menstruations. L'Aika Black-T utilise les propriétés du rayonnement infrarouge lointain pour atténuer les crampes ou encore le syndrome prémenstruel.

Les personnes réglées le savent, en matière de cycle menstruel, c’est parfois un peu la loterie : si certaines ne ressentent aucune douleur ou trouble de l’humeur, d’autres ont déjà expérimenté l’impact non négligeable au quotidien des symptômes associés aux règles, dont les crampes, les maux de tête, la sensation de fatigue ou le syndrome prémenstruel sont quelques unes des manifestations.

Le suivi attentif du cycle menstruel peut être un moyen d’anticiper ces désagréments, et les acteurs de la health tech comprennent qu’un marché est à saisir en la matière : ainsi, des applications mobiles spécifiquement dédiées aux menstruations ont vu le jour.

Du côté des objets connectés, les initiatives se font plus timides pour démocratiser les autour de cet événement mensuel, qui concerne pourtant au moins la moitié de l’humanité — les femmes.

Aika, une entreprise originaire de Chine spécialisée dans les technologies portables et l’utilisation du graphène, a décidé de proposer une innovation pour apaiser les douleurs menstruelles : Aika Black-T, un appareil connecté, à mi-chemin entre un sous-vêtement et une ceinture.

Aika

Rayonnement infrarouge

« Aika Black-T transmet un rayonnement infrarouge lointain (FIR) à votre utérus. À la différence des coussins chauffants, il élimine vos douleurs menstruelles, le syndrome pré-menstruel et la maladie inflammatoire pelvienne. Plus qu’un vêtement, il permet de préserver votre style de vie et d’éviter les douleurs menstruelles naturellement », indique l’entreprise chinoise.

Comme le précise ensuite Aika, le rayonnement infrarouge lointain, ou FIR pour far infrated radiation, est « une subdivision du spectre électromagnétique qui a été étudiée pour ses effets biologiques. Une autre subdivision de cette bande d’ondes a été observée à la fois in vitro et in vivo, pour stimuler les cellules et les tissus, et elle est considérée comme une modalité prometteuse de traitement de certaines conditions médicales. »

Le graphène contenu dans cette ceinture permet d’envoyer de la chaleur en direction de la zone douloureuse, en l’occurence l’utérus. Le produit a été testé par la société sur 1 000 utilisatrices, pour s’assurer de son efficacité et de sa non-nocivité.

La température de l’objet peut être ajustée de 35 à 60 degrés directement via une application mobile dédiée. Le revêtement de l’objet est en coton noir, recyclé, détachable et recyclable.

Aika

Une alternative aux médicaments ?

Aika Black-T se présente également comme une alternative aux autres méthodes couramment employées par les personnes réglées lorsqu’elles souhaitent soulager leurs maux, notamment la prise de médicaments. L’entreprise affirme que le soulagement est quasi-immédiat (soit dix secondes après la pose de la Black-T), sans effet secondaire et que l’objet pourra être utilisé pendant des années.

La startup s’est lancée dans un projet de crowfunding sur le site Indiegogo, et se donne encore une vingtaine de jours pour atteindre l’objectif de 15 000 $. Les contributeurs qui ont réalisé un don de 89 $ recevront — en cas de concrétisation — leur propre Aika Black-T au mois de juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux