Ça y est : toutes les annonces du MWC sont tombées et nous avons fait un grand tour du salon de Barcelone. L'heure est venue de vous donner nos coups de cœur.

Les récompenses officielles données lors des salons comme le CES ou le MWC sonnent toujours, aux oreilles des journalistes, comme une vieille blague. En effet, distribuées par centaines, ces petites statuettes n’ont pas beaucoup de valeur et on a du mal à trouver un constructeur — si ce n’est un produit — qui n’en a pas reçu. Quand ce ne sont pas les organisateurs qui décernent les prix, ce sont des partenaires entre eux qui se congratulent mutuellement de leurs partenariats fructueux. Google a par exemple l’habitude de remettre des prix à ses collaborateurs qui travaillent sur des smartphones Android.

Et pourtant, il est difficile de ne pas céder à l’appel des awards après trois jours passés sur un salon. Comme l’année dernière, nous y succombons avec grand plaisir en récompensant les marques, produits et événements qui nous ont vraiment marqués lors de cette édition du Mobile World Congress. Cette année, le Mobile World Congress passait vraiment pour un salon de transition. L’an passé, paillettes et flash étincelaient autour de la réalité virtuelle ou des derniers Galaxy S de Samsung, éclipsés par Zuckerberg. En 2017, la tech ne se repose pas, mais elle avance en terrain connu. Les coups de cœurs sont moins francs, les surprises sont moins nombreuses, mais le MWC 2017 n’est pas un cru sans saveur. Loin de là.

Cette année, la catégorie « Meilleure conférence » a disparu : elles étaient toutes terriblement mauvaises et ennuyeuses.

Sans plus attendre, voici notre palmarès.

Meilleur smartphone — Le LG G6

Cette année, il n’y avait ni Galaxy S7, ni smartphone un peu bizarre comme l’an passé. Du coup, notre coup de cœur du meilleur smartphone revient nécessairement au LG G6, qui sait anticiper sans mal et avec maîtrise toutes les tendances de 2017. L’écran sans bord, compatible HDR, est extrêmement bien intégré et les angles arrondis sont un véritable élément de design très agréable à l’œil. Il dessine une tendance que nous allons retrouver à coup sûr sur le Galaxy S8 et peut-être sur le prochain iPhone.

Le G6 est aussi équipé d’un double capteur photo avec un grand angle qui ne peut qu’impressionner, sans parler de sa caméra avant ou de son capteur d’empreinte digitale particulièrement véloce. C’est un carton plein pour LG qui fait exactement ce qu’il faut faire pour livrer un beau produit, loin des errements du G5 qui nous avaient fait doucement sourire l’an dernier.

On regrette uniquement l’absence de DAC configurable haut de gamme sur le modèle européen… et les excuses de LG, qui met en avant un marché qui n’écouterait pas de la musique en assez bonne qualité. Les amateurs de bon son apprécieront.

Meilleur gadget — La caméra Slow Motion de Sony

Comment ça ? Un smartphone dans la catégorie gadget ? Eh oui. Pour nous, Sony sort petit à petit du marché grand public des smartphones pour devenir un promoteur de ses technologies maison. Il n’y a qu’à voir le Sony Xperia XZ Premium : il s’agit de l’un des smartphones les mieux équipés du MWC et pourtant, il n’intéresse pas grand monde. Le problème, c’est qu’il n’a rien d’attirant : un design brut, des innovations grand public passées à la trappe et des features qui ont le cul entre deux chaises.

Et pourtant, le XZ Premium est une démo technique incroyable. Entre l’écran 4K et la caméra 960 images par seconde, Sony a produit un appareil impressionnant. La caméra de Sony est donc clairement l’objet qui nous a le plus bluffé lors de ce MWC. Réussir à faire rentrer un capteur aussi rapide dans un corps aussi petit est vraiment un tour de force et les vidéos qui en sortent vous permettront de faire vos films de Zack Snyder amateurs en toute quiétude. On espère qu’à son habitude, Sony va vendre ce petit capteur à d’autres marques et que nous allons le retrouver sur d’autres modèles.

Meilleure expérience — Le Vive Tracker

La réalité virtuelle est donc sacrée deux fois meilleure expérience. Ce n’est pas notre faute : HTC fait vraiment un boulot incroyable avec Vive. Cette année, ce n’est pas l’émerveillement de l’an passé, mais bien plutôt un raffinement bienvenu. Si vous avez testé la réalité virtuelle haut de gamme il y a un an, vous devez imaginer que la plupart des expériences ont changé. En mieux.

Aujourd’hui, grâce à Vive Tracker, les possibilités de la VR éclatent. Vous pouvez utiliser vos pieds pour frapper des dinosaures. Vous pouvez vous former à la peinture de carrosserie dans une simulation ultra-précise qui va économiser des hectolitres de peinture réelles aux étudiants du secteur. Vous pouvez tenir un vrai flingue imprimé en 3D pour jouer à un shooter. Vous pouvez bénéficier d’un bandeau bien plus confortable, inspiré de celui du PS VR, qui se referme en coulissant. Vous pouvez vous débarrasser du câble de votre Vive et vivre une expérience sans fil. Vous pouvez enfin utiliser un ordinateur portable pour faire tourner les logiciels en réalité virtuelle.

Bref, la VR n’est pas morte, la VR n’est surtout pas encore née. Elle émerge petit à petit de son cocon et devient de plus en plus performante et séduisante. La technologie a encore un long chemin à parcourir avant de finir par être adoptée, mais ses possibilités nous enchantent toujours autant.

Meilleure marque — Canonical

Cela fait plaisir de voir une marque comme Canonical aussi présente au MWC. La firme, qui s’était un peu égarée avec ds projets grand public sans grand avenir l’année passée, revient en force avec un stand entièrement dédiée à ses solutions logicielles pour les professionnels. Et si ces outils touchent moins qu’une tablette Ubuntu, on a très vite compris à quel point ils pourront forger notre avenir et le monde qui est en train de se construire.

Du cloud computing aux antennes 5G en passant par la robotique, Canonical décline ses produits dans tous les sens et prouve, si c’était encore à prouver, que Linux est aujourd’hui partout.

Partager sur les réseaux sociaux