La société japonaise Omron a conçu un imposant robot capable de faire jeu égal avec les humains au tennis de table. Mieux : les capacités de l'appareil lui permettent de jouer les professeurs, ce qui lui a valu un titre atypique au sein du livre des records Guinness.

Il y a quelques années, le robot Forpheus, conçu par la société japonaise d’électronique Omron, était incapable de renvoyer une balle de ping-pong. Depuis, l’imposant appareil a bien progressé. La preuve : il vient d’intégrer le livre des records Guinness en tant que « premier robot coach de tennis de table ».

L’appareil, capable de tenir une raquette grâce à la pince qui lui fait office de main, parvient à jouer une véritable partie contre des humains grâce à ses deux capteurs photographiques et à son détecteur de mouvement. Son créateur, Taku Oya, explique ainsi que cette combinaison lui permet d’évaluer la compétence de son adversaire. Forpheus s’adapte donc au joueur d’en face pour mieux l’aider à s’améliorer.

Des encouragements transmis sur le filet LED

Pour encourager cette interactivité entre les humains et le robot — au cœur du projet, qui vise aussi, pour Omron, à améliorer sa technologie de détection –, l’écran LED apposé sur le filet est utilisé pour envoyer des messages d’encouragement entre les points gagnés. Il affiche aussi le nombre d’échanges entre les deux joueurs.  Cette dimension pédagogique a notamment contribué à son entrée dans le livre des records.

« À l’heure actuelle, l’humain apprend au robot comment se comporter ou enseigner. Mais au cours des 20 prochaines années, on pourrait bien voir un robot enseigner à un autre robot, voire un robot concevoir un autre robot » s’enthousiasme Taku Oya, alors que ce scénario a de quoi inquiéter dès lors qu’il dépasse le simple cadre du robot « sportif ».

Partager sur les réseaux sociaux