Le prototype de batterie conçu par l'université de Floride centrale se recharge en quelques secondes et dure près d'une semaine. Mais cette révolution potentielle nécessite encore beaucoup de travail.

Des scientifiques de l’université de Floride Centrale (UCF) ont réalisé le prototype d’une batterie dotée d’une capacité surpuissante. Capable de se recharger en quelques secondes, elle bénéficie d’une durée de vie 20 fois supérieure à celle d’une simple batterie en lithium-ion.

Nitin Choudhary, l’un des scientifiques en charge du projet, l’affirme :  « On pourra ainsi recharger nos smartphones en quelques secondes et ne plus avoir à le faire pendant une semaine entière.  »

Cette batterie sera également dotée d’une meilleure durabilité puisqu’elle pourra être rechargée plus de 30 000 fois sans se détériorer alors que celle d’un smartphone commence, en moyenne, à montrer des signes de fatigue au bout d’un an et demi.

crédits : UCF
Crédits : Université de Floride centrale

La particularité de cette batterie révolutionnaire réside dans une nouvelle technique : le groupe de recherche a pu stocker statiquement de l’électricité en surface au lieu de recourir aux réactions chimiques des batteries habituelles. Pour arriver à ce résultat, l’équipe utilise du graphène, le matériau le plus mince au monde, encore peu répandu.

Les scientifiques ont quand même affronté quelques difficultés, comme l’explique le chercheur Yeonwoong « Eric » Jung, « Nous avons rencontré des problèmes au moment d’intégrer ces matériaux bidimensionnels dans le système en place. Il a donc fallu concevoir une synthèse chimique pour faciliter cette insertion. ».

crédits : UCF
Crédits : Université de Floride centrale

Le prototype est cependant encore loin de pouvoir être commercialisé, car de nombreux tests et vérifications doivent encore être menés. Jung reste persuadé que ces batteries « auront un immense impact sur de multiples technologies », comme les smartphones et les montres connectées mais aussi les véhicules électriques. On pense notamment à l’intérêt potentiel de Tesla dans ce domaine.

Si les scientifiques parviennent à finaliser ce prototype — sans le faire exploser –, cette petite batterie devrait donc éviter de perdre un temps fou à recharger ses appareils au quotidien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés