PhotoScan, disponible sur iOS et Android, permet de numériser ses photos papier en quelques secondes. Google mise sur la simplicité de son application pour accroître l'audience de sa plateforme Photos.

Vous prévoyez depuis longtemps de numériser les photos papier de vos vacances chez tante Yvette ou de votre première rencontre avec Dingo à Disneyland, sans jamais trouver la motivation nécessaire pour allumer votre scanner ? L’application PhotoScan de Google, lancée hier sur iOS et Android, est là pour vous simplifier la vie.

Une fois lancée, l’appli vous demande de cibler le cliché de votre choix avec l’appareil photo de votre smartphone. Quatre points apparaissent alors à chaque bordure : il suffit de placer l’objectif sur chacun d’entre eux, à tour de rôle, pour scanner la photo. Le résultat, affiché dans la galerie de l’appli, peut ensuite être enregistré en un clic dans la pellicule du smartphone.

Test concluant avec Laurence HaÏm et Barack Obama
Test concluant avec Laurence HaÏm et Barack Obama

PhotoScan permet ainsi d’éviter les redoutables reflets lumineux blancs qui gâchent systématiquement les prises de vue artisanales des photos papiers réalisées avec son smartphone. La rapidité du scan, qui recadre, pivote et corrige automatiquement la coloration du cliché, incite aussi à enchaîner le maximum de conversions d’un coup, pour numériser tout un tas de photos d’époque en quelques minutes. Une simplicité résumée par le slogan de l’appli : « Quand les photos d’époque découvrent le scanner du futur ».

PhotoScan est un outil stratégique pour développer le service Google Photos lancé en 2015

Avec PhotoScan, Google veut pérenniser les collections de photos papiers qui traînent généralement dans les greniers et autres caves : « Ces photos courent toujours un risque : de disparaître pendant un déménagement,  un incendie ou une inondation, ou encore d’être dérobées… Chaque jour, elles s’effacent littéralement un peu plus. »

L’initiative de l’entreprise n’est évidemment pas désintéressée : c’est aussi un moyen d’inciter ses utilisateurs à transférer leurs photos numérisées sur Google Photos, la photothèque personnalisable lancée en 2015. Toute nouvelle inscription sur la plateforme — qui revendique plus de 200 millions d’utilisateurs mensuels — est la bienvenue face à la compétition croissante d’Apple, Facebook et Amazon dans ce domaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos