Microsoft a annoncé hier les résultats de son premier trimestre de l'année fiscale 2017. Des résultats plutôt positifs, surtout dans le domaine du cloud, qui ont été bien accueillis par le marché : l'action de Microsoft a battu son record historique.

Le 30 septembre, Microsoft a terminé son premier trimestre pour l’année fiscale 2017. La firme a dévoilé publiquement les résultats de ce trimestre hier et ils sont plutôt bons.

Microsoft a en effet réalisé un chiffre d’affaires de 20,5 milliards de dollars et 4,7 milliards de dollars de bénéfice. C’est un peu mieux que l’an dernier où la firme avait réalisé 20,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 4,6 milliards de dollars de bénéfices.

Azure et Surface en bonne progression

Les deux divisions dont Microsoft peut être fière aujourd’hui sont assurément Azure et Surface.

La première est forcément la plus importante, au cœur de la stratégie du géant qui fait la promotion de l’accès au cloud sur tous ses produits et tous ses services. Le chiffre d’affaires d’Azure progresse ainsi de 116 % comparé à celui réalisé l’an dernier. L’utilisation du cloud par les clients de Microsoft a également plus que doublé. La division Intelligent Cloud, qui réunit Azure et d’autres services dans le cloud, a réalisé un impressionnant chiffre d’affaires de 6,38 milliards de dollars, pour un profit de 2,06 milliards.

Surface va bien
Surface va bien

Surface continue d’être une réussite pour Microsoft, depuis la 3ème génération. La société ne donne toujours pas le chiffre de vente des tablettes, mais le chiffre d’affaires de la division atteint 926 millions de dollars, soit 38 % de plus que l’an dernier. Le géant devrait bientôt dévoiler un PC de bureau Surface All in One ce qui devrait continuer de faire progresser la division.

Windows stagne et le mobile s’effondre

Windows est le produit historique de Microsoft qui apportait avec Office l’essentiel des revenus de l’entreprise il y a encore quelques années. Avec le déclin du marché du PC ce n’est plus vraiment le cas, les ventes de licence Windows aux fabricants et aux entreprises stagnent et Microsoft ne donne plus le chiffre d’affaires de la division.

Le produit historique stagne

La situation de Windows Phone est, sans surprise beaucoup plus catastrophique. Le géant a raté le marché du smartphone et a réduit au maximum ses investissements en attendant le jour où il pourrait faire son retour. Le chiffre d’affaires du mobile a reculé de 72 % comparé à l’an dernier et Microsoft ne communique plus le nombre de Lumia vendus, ce qu’il faisait encore au trimestre précédent. En l’état, Numerama continue de déconseiller l’achat d’un smartphone sous Windows.

Le Xbox Live perd des utilisateurs actifs

Deuxième sur le marché des consoles, mais largement distancé par Sony et sa PlayStation 4, Microsoft a décidé qu’il ne communiquerait plus sur la vente de sa console. À la place, et parce que ça correspond mieux à la stratégie cloud et service de la firme, Microsoft communique maintenant sur le nombre d’utilisateurs actifs mensuels à son service Xbox Live.

Il y avait 47 millions d’utilisateurs actifs du service Xbox Live durant le trimestre, c’est mieux que les 39 millions de l’an dernier, mais c’est en fait moins bon que les 49 millions du trimestre précédent qui s’est terminé le 30 juin.

Office continue sa transition

Microsoft peut être satisfait de sa division Office qui continue sa transition de la vente de logiciel vers la vente de service par abonnement. Office 365 compte maintenant 85 millions d’utilisateurs mensuels actifs pour l’offre aux entreprises et 24 millions d’utilisateurs pour l’offre à destination des particuliers.

Le chiffre d’affaires de la division Productivity and Business Processes, qui englobe Office, mais aussi Microsoft Dynamics, était de 6,66 milliards de dollars (+6 % comparé à l’an dernier) pour un bénéfice de 3,12 milliards de dollars (-1 % comparé à l’an dernier).

L’action de Microsoft monte et bat son record

À la suite de l’annonce de ces résultats, le marché a récompensé Redmond par une augmentation de l’action de Microsoft qui est passée de 57 à plus de 60 dollars.

chrome_2016-10-21_17-06-54

Cette augmentation est historique, car elle a permis à Microsoft de battre son record de 58,72 dollars de 1999. Le cours de l’action et les résultats de l’entreprise semblent donc valider la stratégie de rationalisation de Satya Nadella et l’orientation vers le cloud et le service aux entreprises qu’il a impulsé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés