La Nintendo Switch ne vous excite pas plus que ça ? Peut-être que les annonces Razer, moins médiatisées, vous émoustilleront davantage : le constructeur débarque en France avec une gamme d'ordinateurs portables puissants et élégants.

C’est au sous-sol d’un immeuble parisien que Razer attendait la presse française pour un événement très privé. Le décor est caustique : une longue table, un écran, des ordinateurs de la marque posés ici et là. Et on la connaît, cette gamme Blade. Les laptops de Razer nous font saliver depuis quelques temps maintenant, réservés qu’ils sont au marché américain. Alors on traînait un peu les pieds : à quoi bon découvrir de nouvelles machines secrètes si elles ne sortent jamais chez nous ? C’était avant de découvrir que le Blade Stealth posé sur la table affichait un clavier Azerty flambant neuf. Et notre moue s’est transformée en engouement.

blade-razer

Ce jeudi, à Berlin, Razer a officiellement dévoilé la gamme que nous avons pu voir lors de cet entretien parisien. Une gamme alléchante par bien des points : en plus d’être disponible en France, elle embarque les dernières technologies à la mode et corrige à peu près tous les soucis qu’auraient pu avoir les premières générations de ces laptops américains. Les trois ordinateurs présentés correspondent à trois besoins que peuvent avoir les utilisateurs d’un PC : le Stealth est un ultrabook idéal pour le boulot, le Blade est portable de gamer et le Blade Pro est… une machine de guerre dans un corps de laptop.

Tous les trois partagent un design minimaliste, tout en finesse, bien loin des horreurs que peuvent nous réserver les séries « gaming » de la concurrence qui associent bien trop souvent jeu vidéo à tuning. La gamme Razer est passe-partout et peut aussi bien se poser sur un bureau dans un open space que s’utiliser dans la nerd room d’un appartement. Les joueuses et les joueurs sont maintenant des adultes, et Razer semble l’avoir bien compris. Le seul côté tape à l’œil vient du clavier lumineux, entièrement personnalisable et qui peut interagir intelligemment avec les jeux, par exemple en allumant une touche précise quand un sort est prêt.

Voilà pour les points communs, passons maintenant aux différences.

Razer Blade Stealth

Le Razor Blade Stealth est un ultrabook qui ne fait pas dans la demi-mesure. L’engin embarque un écran de 12,5 pouces IGZO QHD de 2 560 x 1 440 pixels qui peut être remplacé lors de la configuration par un écran IGZO 4K. Pour faire tourner tout cela, Razer embarque un processeur Intel Core i7-7500U de dernière génération, jusqu’à 16 Go de RAM et 1 To de stockage SSD.

stealth

Ce premier ordinateur de la gamme s’adresse clairement aux étudiants et aux professionnels qui veulent un excellent PC pour bosser. Il se place de manière frontale contre les Macbook et Macbook Air, deux laptops qu’il écrase — du moins jusqu’au 27 octobre, date à laquelle Apple doit renouveler sa gamme. Razer annonce 9 heures de batterie en utilisation normale.

Bien entendu, la marque ne serait pas ce qu’elle est si elle n’avait pas un petit côté gaming. Non, ce n’est pas le GPU intégré du Core i7 qui vous permettra de jouer confortablement : Razer mise tout sur une extension, nommée Razer Core, qui embarque la carte graphique de votre choix. En gros, quand vous rentrez chez vous, vous branchez le laptop au Razer Core, vous connectez le tout à un écran et vous voilà aux commandes d’un PC de joueur. La facture sera tout de même un poil élevée : aux 1 099 euros que coûte le Blade Stealth dans sa configuration plancher, il faudra ajouter 489 € pour le boîtier et le prix d’une bonne carte graphique.

img_7997

Le Blade Stealth est disponible et en stock et Razer offre à ses clients européens une souris et un tapis de la marque pour les remercier de leur patience.

Razer Blade

Le Razer Blade est le laptop que la marque place en concurrence frontale avec les Macbook Pro et toute les gammes de laptops gamer qu’on peut trouver ici et là. Cet engin de 14 pouces (17,8 mm d’épaisseur et 1,89 kg) peut être configuré avec deux écrans : le premier est un écran mat Full HD IPS que les joueurs américains ont longtemps demandé et l’autre est un écran tactile QHD+ de 3 200 x 1 800 pixels. On ne comprend pas très bien à quoi sert le côté tactile vu que l’engin ne se replie pas, mais passons.

blade-razer

Pour faire tourner tout cela, on va retrouver sous le capot un Intel Core i7-6700HQ, 16 Go de RAM DDR4 et jusqu’à 1 To de stockage SSD. Contrairement à l’ultrabook, le Razer Blade embarque une carte graphique dédiée : en l’occurence, il s’agit d’une Nvidia GeForce GTX 1060. Ajoutez à cela des ports standards (3 USB 3.0, un USB Type-C Thunderbolt 3, jack) et une carte réseau dédiée de la marque Killer et vous aurez un bon cocktail pour le gaming mobile.

Le Razer Blade peut faire tourner les derniers casques de réalité virtuelle et la plupart des jeux vidéo modernes tout à fond. La qualité a un prix : le modèle de base coûte 1 999 €. Vous pouvez le précommander dès aujourd’hui pour une livraison dans deux semaines. En votre qualité d’Européen-qui-a-attendu-trop-longtemps, vous aurez le droit aussi au cadeau de bienvenue composé d’une souris et d’un tapis de souris de la marque.

Razer Blade Pro

Là, on entre dans la démesure. Le Razer Blade Pro est un peu le produit pour faire rêver les joueurs les plus exigeants, qui ne fait ni de compromis sur le look (coucou Acer), ni de compromis sur les performances. Pour nous le décrire, Razer affirme qu’il s’agit plus d’un boîtier mini-ITX parmi les plus fins au monde sur lequel on aurait greffé un écran de 17 pouces UHD tactile. En somme, un PC de bureau mobile : la marque prétend que son Blade Pro ne joue même pas dans la catégorie des laptops mais vient se placer dans le top 5 % des PC les plus puissants du monde.

unspecified

Razer n’a en effet pas vraiment accepté le terme point faible. Le Blade Pro embarque un processeur Intel Core i7-6700 HQ, jusqu’à 2 To de SSD, 32 Go de RAM, deux cartes Killer dédié au réseau (la première pour le port Ethernet, la seconde pour le Wi-Fi et le Bluetooth 4.1) et, bien entendu… une Nvidia GeForce GTX 1080. Ce monstre de 4,5 kilos  et de 2,3 centimètres est donc aussi une petite merveille d’ingénierie : il a fallu que Razer se creuse les méninges pour aérer tout ce matériel qui se retrouve dans les meilleures tours actuelles.

Pour ne rien gâcher, le Blade Pro embarque l’un des claviers mécaniques les plus fins au monde, conçu par Razer spécialement pour ce modèle. Nous l’avons essayé et il est vrai que la sensation à la frappe est dingue, très loin de ce que peuvent proposer la plupart des ordinateurs portables classiques. On retrouve le bruit très caractéristique des claviers mécaniques et le toucher un peu résistant qui fait tout le sel de ces beaux engins. Il est, bien entendu, équipé de la technologie de rétroéclairage Chroma déjà évoquée.

img_8006

img_9154

La démesure coûte cher, vous vous en doutez : le Blade Pro démarre à partir de 4 199 €. Les premières livraisons auront lieu en novembre et Razer offre à tous ses clients un sac pour le transporter.

Conclusion

Aujourd’hui, l’informatique traditionnelle, fixe ou portable, a du mal à déclencher ce petit quelque chose en nous qui fait qu’on s’emballe pour un gadget. Les objets que nous avons vus et qui viennent d’être officialisés ont su déclencher cela. La gamme Razer est pertinente et répond clairement à un besoin dans l’univers du PC Windows en proposant des ordinateurs puissants et élégants qui peuvent faire oublier une tour.

C’est tout ce qu’on demande.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés