Samsung prépare un patch qui sera déployé automatiquement sur le Galaxy Note 7. Objectif ? Bloquer la recharge de la batterie à 60 % de son maximum pour éviter tout incident.

L’image de marque de Samsung pâtira pendant longtemps de l’affaire des batteries défaillantes du Galaxy Note 7. Alors que l’appareil avait fait plutôt bonne impression lors de sa présentation à la presse, la découverte d’un défaut dans le fonctionnement des batteries lithium-ion — qui sont susceptibles d’exploser — a totalement ruiné les efforts de la marque sud-coréenne.

Depuis, l’on parle bien plus de la politique suivie par le groupe pour gérer la crise que des atouts intrinsèques de la phablette.

galaxy-note7-3

En la matière, on ne peut que constater que la firme fait ce qu’il faut pour apporter les solutions qui s’imposent. Non seulement le souci a été reconnu, mais en plus une politique de rappel est mise en place pour remplacer les batteries défaillantes. En parallèle, l’entreprise a communiqué sur la conduite à tenir, en invitant ses clients à ne pas charger le téléphone, à ne pas l’utiliser et à l’éteindre.

Parce que la procédure de rappel va prendre du temps et n’a pas encore démarré, la société est en train de concocter une solution provisoire au niveau logiciel. L’objectif ? Brider la capacité de la batterie à 60 % de son maximum, afin d’éviter qu’une charge complète n’entraîne sa surchauffe, ce qui risquerait de provoquer une combustion ou une explosion.

galaxy-note7

Le patch, qui doit être déployé le 20 septembre, sera installé automatiquement sur les terminaux. Cela ne sera pas inutile, au cas où certains clients n’aient pas eu vent du problème qui affecte leur smartphone. L’autonomie va évidemment en prendre un coup, mais mieux vaut perdre quelques heures d’utilisation plutôt que de subir des brûlures au niveau du visage et dans la main.

Lorsque Samsung aura bouclé la procédure de rappel, changé les batteries défaillantes et rendu les smartphones aux propriétaires, nul doute que le bridage de la batterie sera levée. Seule exception : les utilisateurs qui n’auront pas retourné leur téléphone au constructeur. Ces derniers devraient continuer à composer avec une capacité de charge réduite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés