Une fusée Falcon 9 vient d'exploser sur sa rampe de lancement lors d'un test. Elle transportait un satellite loué par Facebook et Eutelsat.

Mise à jour : ajout de la vidéo de l’explosion.

Coup dur pour SpaceX qui vient de perdre l’une de ses fusées Falcon 9 sur la rampe de lancement de Cap Canaveral, en Floride. La fusée aurait dû transporter un satellite de communication Amos-6 dont les fonctionnalités avaient été louées par Facebook pour son projet d’accès à Internet gratuit et mondialisé et par Eutelsat, l’opérateur français d’Internet par satellite. Prix total de la cargaison : 200 millions de dollars.

Avant leur lancement, toutes les fusées subissent plusieurs tests. Ce lanceur Falcon 9 aurait dû décoller le 3 septembre et SpaceX était en train d’opérer un test de mise à feu quand une «  anomalie sur le pas de tir a entraîné la perte du véhicule et de son chargement ». La société d’Elon Musk n’a pas encore déterminé la cause précise de la panne qui a entraîné l’explosion. La 45th Space Wing, unité de l’US Air Force qui commande Cap Canaveral a affirmé en revanche que personne ne se trouvait à proximité lors du test et qu’il n’y avait donc heureusement aucune victime.

Les mois passés, SpaceX a cumulé les succès en faisant revenir plusieurs fois des fusées sur Terre en vue de les réutiliser pour de nouveaux lancements. Ce procédé extrêmement complexe à mettre en place permettra de réduire drastiquement les coûts d’une mission spatiale. L’entreprise souhaite lancer ses premières fusées vers Mars en 2018 et une mission spatiale humaine pour la planète rouge dès 2024.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos