Google serait en train de travailler sur Fuchsia, un tout nouveau système d'exploitation qui ne fonctionne pas avec un noyau Linux. Celui-ci pourrait être destiné à l'Internet des objets.

Fuchsia. C’est le nom que pourrait avoir le prochain système d’exploitation de Google. C’est en tout cas ce que laisse penser une page Github baptisée ainsi. Sur celle-ci, la firme de Moutain View se contente d’une description très courte mais qui ouvre déjà la porte à toutes les spéculations possibles : « Rose + Violet == Fuchsia (un nouveau système d’exploitation) ».

Aucune annonce officielle n’a pour l’instant été faite et le développement open source de Fuchsia semble encore en être à ses tous débuts. Pour l’instant, personne ne peut dire avec certitude à quoi servira ce nouveau système d’exploitation. Un mystère qui n’a cependant pas empêché le site spécialisé Android Police de se pencher sur la question et d’observer les éléments de code partagés sur Github.

Selon ses premières observations, le code de Fuchsia est très différent d’Android et, plus globalement, de tous les autres systèmes d’opération — Chrome OS ou Chromecast — conçus jusqu’ici par l’entreprise. En effet, contrairement à eux, le nouveau projet de Google ne se repose pas sur le noyau de Linux.

Chromebook

Fuchsia doit pouvoir fonctionner aussi bien sur smartphone que sur tablette, mais aussi sur les ordinateurs et tout autre dispositif connecté. En partant de là, l’hypothèse la plus évidente est que cette plateforme vise à concrétiser la volonté de Google de s’adapter le plus vite possible au secteur de l’Internet des objets.

Cela n’aurait rien d’étonnant. En effet, en 2015, la firme a présenté deux projets orientés vers ce secteur. Le premier, Brillo, est un système d’exploitation développé à partir d’Android destiné aux appareils connectés. Très léger, il devrait pouvoir fonctionner même sur les dispositifs les plus sommaires. Le deuxième, Weave, est un langage de communication dont l’objectif est de faciliter l’interaction entre les différents terminaux et ainsi renforcer l’environnement connecté de Google.

Concernant Fuchsia, Android Police va même plus loin et envisage la possibilité, à terme, que le nouveau système d’exploitation remplace et unifie Chrome OS et Android. Le but serait de gouverner tous les services de Google à partir d’un seul OS, depuis n’importe quel appareil.

Mais à ce stade de développement, il ne s’agit que de spéculations. D’autant plus que rien ne permet d’affirmer qu’une version finalisée de Fuchsia verra le jour. Google est en effet habitué à mener pléthore de travaux en même temps, dont certains semblent destinés à ne jamais aboutir. Dans le cas d’une tâche aussi ardue que la conception d’un tout nouveau noyau, c’est un risque qui existe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés