Google propose un clavier alternatif pour iOS. Baptisé Gboard, il a la particularité de gérer directement des recherches en son sein.

Pour l’immense majorité des utilisateurs, le clavier se trouvant par défaut dans leur smartphone suffit amplement. Mais pour d’autres, il est plus confortable de passer par une solution tierce. Sur iOS, il existe par exemple SwiftKey. On peut aussi évoquer Gboard, qui est le clavier conçu par… Google.

À propos de Gboard justement, sachez qu’il peut être dès à présent téléchargé sur votre iPhone ou votre iPad. Autrefois réservé aux clients américains, le clavier vient d’arriver sur d’autres stores de la firme, dont ceux destinés à la France, à la Belgique, à la Suisse, au Luxembourg et au Canada.

Le lancement international de Gboard a été accompagné d’une mise à jour du logiciel qui inclut désormais le support de six langues (français, allemand, italien, brésilien, portugais et espagnol). L’anglais, bien entendu, est de la partie, ce qui permettra de rendre le clavier utilisable par ceux qui ne parlent pas l’une de ces langues.

La particularité de Gboard est l’intégration de la recherche Google. Avec cette fonction, il n’est pas nécessaire de passer d’une application à l’autre : il suffit de passer sa requête via le bouton « G » et de partager les contenus. Cela peut être de l’actualité, de la météo, des résultats sportifs, des images, des vidéos, des lieux d’intérêt…

De la recherche Google dans le clavier Google

Au passage, Google précise dans une section dédiée sur la fiche de son produit listé dans l’App Store quelles sont les données qui sont envoyées vers ses serveurs (les requêtes, les statistiques d’utilisation, les rapports d’erreur…) et celles qui ne le sont pas (éléments de discussion, mots de passe, liste de contacts…)

« Nous savons que les données que vous saisissez sur votre téléphone sont personnelles. C’est pourquoi Gboard est conçu pour préserver la confidentialité de vos informations », assure Google. Ceux qui ne seraient pas convaincus par les déclarations de la société ont toujours la possibilité de passer par un autre clavier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés