Alors que l'on s'interroge toujours sur sa capacité à se distinguer de l'HoloLens de Microsoft, Magic Leap a réalisé une présentation de sa technologie de réalité augmentée en Chine, basée sur le commerce électronique.

Superbe exemple de vaporware capable de lever des fortunes, ou invention géniale qui révolutionnera l’informatique des années à venir ? Magic Leap est l’une des startups qui fait le plus parler d’elle aujourd’hui dans la Silicon Valley, sans que l’on sache grand chose sur sa technologie de réalité augmentée. Elle a pourtant réussi à convaincre Google, Qualcomm, l’investisseur Andreessen Horowitz ou le Chinois Alibaba, de lui donner 1,4 milliards de dollars pour se développer.

Tout ce dont on est à peu près sûr, c’est que Magic Leap prépare un produit de réalité augmentée qui devrait être à la croisée des chemins entre les anciennes lunettes Google Glass, et le casque HoloLens de Microsoft. Le reste est cantonné à quelques démonstrations technologiques triées sur le volet, toujours filmées et mises en scène par Magic Leap. Or même dans ces conditions, ce qu’on a pu voir jusqu’à présent nous laisse relativement de marbre par rapport à l’HoloLens, et en particulier en raison d’une petite astuce qui semble étrangement passer inaperçue dans la presse.

Invention géniale ou déception ?

En effet comme le confirme la dernière vidéo en date qui nous vient de Chine, absolument toutes les démonstrations faites par Magic Leap semblent réalisées dans des pièces à la lumière tamisée, ce qui permet de renforcer artificiellement le contraste. Mais en conditions réelles, dans une pièce normalement éclairée, on ne sait absolument pas ce que pourrait donner Magic Leap.

Cette dernière présentation concerne la possibilité de faire du shopping en ligne depuis les lunettes de réalité augmentée de la firme californienne. Le consommateur choisit ce qu’il veut acheter, en l’espèce une lampe de chevet, et la représentation 3D lui est affichée, comme si l’objet était déjà chez lui et posée sur un meuble :

Les précédentes démonstrations :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés