Selon des données collectées par la plateforme de VTC, les clients d'Uber sont prêts à payer plus cher leurs trajets s'ils sont sur le point de ne plus avoir de batterie sur leur smartphone.

Tous les utilisateurs d’Uber le savent, l’application ajuste les prix des courses à la hausse ou à la baisse en fonction de la demande. Lorsqu’un grand nombre de personnes souhaitent, en même temps, utiliser les services de transport Uber, les prix ont tendance à augmenter. Un système de tarification variable assumé par l’entreprise, mais souvent décrié par ses clients.

uber_NYE_2014_France1

Et pour cause, Uber peut multiplier par deux ou trois le prix normal d’un voyage. Quand il en a le temps, un usager peut se permettre d’attendre quinze ou vingt minutes pour trouver des tarifs moins élevés. Mais tout le monde n’a pas toujours ce luxe.

Uber a en effet observé que ses clients étaient beaucoup plus enclins à payer des prix forts lorsque leur smartphone est sur le point de s’éteindre. Selon Keith Chen, responsable du pôle de recherche économique d’Uber, quand la batterie du téléphone est proche du 0 %, le client va beaucoup moins hésiter à réserver un voyage qu’il aurait trouvé trop cher en temps normal.

Comment l’application est-elle capable d’observer un tel comportement ? Tout simplement car Uber utilise les données du smartphone pour savoir quand il passe en mode « économie d’énergie ».

Nous n’utilisons pas ces données

Néanmoins Keith Chen promet que l’algorithme d’Uber qui gère les tarifications dynamiques ne se sert pas de ces données pour faire payer plus cher les assoiffés d’électrons. « Nous ne les utilisons absolument pas pour élever les prix mais il s’agit d’une information psychologique intéressante sur le comportement humain », affirme-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés