Dans une très sérieuse note adressée à ses entreprises, le gouvernement chinois dresse la liste des marchés à investir en priorité. On y trouve les purificateurs d'air, les cuiseurs de riz et les toilettes intelligentes.

On le sait, Xiaomi veut conquérir le monde. Ce n’est pas une gageure tant la force de frappe de la start-up, créée il y a six ans, semble irrésistible. Nouveau représentant du « made in China », la société dirigée par Lei Jun peut compter sur le soutien de son gouvernement qui souhaite s’appuyer sur de nouveaux acteurs pour redorer l’image de son industrie. Le gouvernement vient même de publier une ligne directrice pour promouvoir son savoir faire. En vertu des prérogatives du gouvernement, les entreprises doivent donc travailler sur ces produits en priorité : les purificateurs d’airs, les cuiseurs de riz et les toilettes intelligentes.

Objectif : rattraper le retard sur le Japon

Au-delà de l’aspect burlesque de la scène que l’on peut imaginer au sommet de l’État, ce cap donné par la Chine à son industrie relève d’une volonté politique : rattraper son retard sur le Japon. Il y a quelques mois, la qualité discutable des cuiseurs de riz chinois avait fait débat dans l’Empire du milieu. Après quoi Xiaomi n’avait pas tardé à réagir en présentant Mijia, son cuiseur de riz connecté. Un marché où le Japon règne en maitre.

Purement symbolique, le prochain défi à relever pour les entreprises chinoises, dans cette bataille d’ego, sera de commercialiser des toilettes intelligentes à la hauteur de celles proposées au Japon. Il suffit d’un rapide coup d’oeil sur un site commerçant comme Taobao pour réaliser que le défi est de taille. La plupart des vendeurs sont japonais ou se targuent d’origine nippones. Ce qui a le don de crisper les dirigeants chinois qui ont fait de l’achat local une priorité. Dans les tuyaux depuis quelques mois, la Chine est maintenant prête à mettre les bouchées double pour conquérir ce marché quitte à pousser Xiaomi sur une pente glissante.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés