UberHop, c'est moins de voiture et plus de gens dedans. Oui, une sorte de VTC qui aurait fusionné avec un bus.

Top chrono c’est parti, je suis un transport de voyageurs qui roule dans la ville, je prends toujours la même route et j’atteins une destination définie à l’avance, je m’arrête sur mon trajet pour prendre des voyageurs qui m’attendent, je suis, je suis, je suis… ? Un bus. Ou un UberHop. À Seattle, la firme américaine vient de lancer un nouveau type de service qui entend mimer le fonctionnement des bus, mais avec des VTC. Le but est d’optimiser les trajets de ses chauffeurs et de réduire in fine le nombre de voitures en circulation qui empruntent un trajet populaire.

Capture d’écran 2015-12-10 à 10.35.29

Il s’agit en fait d’une amélioration d’UberPool qui est aussi disponible en France et qui permet de prendre un autre usager du service sur le passage du VTC qui nous emmène à notre destination. Moyennant un partage du prix final, cela va de soi. Du coup, dans UberHop, on dit adieu au détour du chauffeur qui pouvait avoir lieu si un usager bonus se présentait dans le quartier : à Seattle, ce sera bien plutôt à l’usager de se mettre sur le passage de la voiture. On réduit ainsi au minimum le temps d’arrêt, qui peut aller jusqu’à deux minutes avec UberPool (après, le chauffeur repart).

Voilà une idée qui pourrait être testée en France par nos concurrents locaux, VTC ou taxis, avant qu’elle débarque : si elle fonctionne dans la ville pilote américaine, Uber ne manquera pas de la déployer ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés