Initialement privées de visa pour venir participer à concours de robots à Washington, les adolescentes de l'équipe afghane ont finalement obtenu un feu vert des autorités américaines.

C’est un dénouement heureux pour ces adolescentes afghanes. Privées de visa pour entrer sur le territoire américain alors qu’elles devaient participer à une compétition de robotique à Washington à la mi-juillet, elles ont finalement obtenu le feu vert des autorités pour entrer aux États-Unis, rapportent les organisateurs du concours dans un communiqué publié le 12 juillet.

afghanistan
L’équipe afghane.
Crédits : International FIRST Committee Association

De fait, la totalité des équipes participantes au challenge FIRST Global sera présente aux USA, y compris celle de Gambie, alors que son visa avait été rejeté une première fois. Au total, l’évènement rassemblera 163 équipes venant de 157 pays. Même des États faillis comme la Libye et le Yémen ainsi que des nations n’étant pas en odeur de sainteté à Washington, l’Iran par exemple, ont obtenu les accréditations nécessaires.

C’est la médiatisation de ces jeunes roboticiennes venant d’un pays ravagé par la guerre qui aurait joué en leur faveur, d’après la presse américaine, citée par l’AFP. Il est indiqué que le président américain, qui d’ordinaire se montre sévère à l’égard des pays du Maghreb et du Moyen-Orient, en témoigne son décret anti-immigration, aurait livré des instructions à son administration pour qu’elle revoit sa position.

Partager sur les réseaux sociaux