Une équipe de physiciens australiens conçoit un nouveau système laser qui rappelle celui de la redoutable Étoile noire de Star Wars. Aucune destruction de planète rebelle n'est prévue dans l'immédiat, mais l'outil à usage militaire permettra d'éliminer des drones et des missiles.

Qui aurait pu penser qu’un système laser ressemblant à celui de l’Étoile Noire de Star Wars finirait par voir le jour ? Des physiciens de la Macquarie University ont réalisé un super-laser qui pourrait être utilisé à des fins militaires pour détruire des drones et des missiles, mais également pour annihiler les déchets spatiaux qui menacent d’entrer en collision avec des vaisseaux.

Les scientifiques ont concentré plusieurs lasers dans le même point de convergence, où était placé un cristal de diamant ultra-pur qui a combiné leur intensité en la dirigeant vers une direction spécifique. Cela est dû à l’effet d’accumulation produit par le cristal, appelé « Diffusion Raman », et par l’utilisation d’une multitude de lasers au même temps.

laser-rayon-faisceau
CC Quentin Magdelaine

Les propriétés du diamant au cœur du processus

Aaron McKay, l’un des auteurs de l’étude, explique : « La découverte est technologiquement importante, alors que les chercheurs des technologies laser ont du mal à trouver des moyens pour augmenter la puissance au delà d’un certain niveau, à cause de plusieurs problèmes d’accumulation de la chaleur. Combiner des faisceaux laser multiples reste l’un des moyens les plus prometteurs pour augmenter considérablement le niveau de puissance. »

L’étude affirme également que les propriétés du diamant — notamment sa capacité à dissiper rapidement la chaleur résiduelle — s’avèrent essentielles pour que cette réaction physique puisse avoir lieu.

Cette méthode offre un autre type d’avantage : la possibilité de modifier la couleur du faisceau laser… et éventuellement d’opter pour un vert fluo. Richard Mildren, co-auteur de l’étude, souligne ainsi : « La longueur d’onde spécifique d’un faisceau d’énergie dirigée est essentielle pour une diffusion efficace à travers l’atmosphère et pour réduire le risque d’endommager les yeux des personnes, ou des animaux, qui pourraient se trouver près du faisceau. »

Partager sur les réseaux sociaux