Voici les vainqueurs du fameux « Poop Challenge », le concours de la Nasa sur la conception de combinaisons spatiales qui gèrent de manière efficace les déchets organiques des futurs explorateurs de l'espace.

La Nasa a annoncé les gagnants de son concours lancé en octobre dernier : le « Space Poop Challenge », dont le but était de présenter des solutions pour que les astronautes puissent facilement se débarrasser de leurs déchets organiques pendant de longs séjours dans l’espace. En effet, les concurrents devaient proposer des combinaisons spatiales pratiques, mais aussi réalistes pour ce genre de besoins.

Au total, 19 000 personnes ont participé à ce projet avec 5 000 propositions différentes. Le gagnant, Thatcher Cardon, a proposé une combinaison spatiale s’appuyant sur un sas doté de plusieurs couches et de bassins gonflables, qui permet aussi aux astronautes de changer leurs sous-vêtements. Toute l’idée est d’éjecter les excréments de manière rapide et confortable.

Ce physicien et médecin de vol originaire du Texas affirme : « Je n’ai jamais pensé que garder les déchets dans la combinaison spatiale était une bonne idée. […] J’ai pensé, alors, à des techniques chirurgicales peu invasives comme la laparoscopie ou l’arthroscopie ou même les techniques endovasculaires qu’on utilise en cardiologie — elles peuvent être très efficaces, même avec de petites ouvertures. »

Des combinaisons spatiales variées

Ainsi, Cardon a emporté le défi : il repart donc avec 15 000 dollars. Le second prix, d’un montant de 10 000 dollars, a été attribué à trois personnes de Houston, au Texas. Le trio, composé d’un dentiste, d’un physicien et d’un ingénieur, a souligné qu’il cherchait à réaliser « quelque chose qui était psychologiquement confortable. » Par conséquent, les trois ont conçu un système à air comprimé qui stocke les déchets organiques dans des parties annexes de la combinaison spatiale.

Le troisième vainqueur est Hugo Shelley, un designer du Royaume-Uni, qui a gagné 5 000 dollars. Shelley a proposé un maillot de bain qui se désinfecte automatiquement et stocke les excréments dans un compartiment interne.

Néanmoins, il n’est pas certain que ces idées pour le bien-être des futurs explorateurs spatiaux trouveront une application concrète. Mais la Nasa affirme qu’elle s’inspirera de ces projets lorsqu’elle commencera à développer ses futures combinaisons spatiales.

À lire sur Numerama : La Nasa dévoile une nouvelle combinaison spatiale  : retour sur les plus marquantes

Partager sur les réseaux sociaux