En colorant les neurones des mouches, des scientifiques ont pu lire ce qu'il se passait à l'intérieur de leur cerveau. Et non, elles ne rêvent pas de se coller dans votre halogène.

Lire les pensées des autres, le super-pouvoir à double tranchants par excellence. Mais bon, si l’autre, c’est une mouche, vous ne risquez pas d’avoir de la peine en découvrant ce que pense vraiment de vous votre collègue de bureau. C’est ce qu’on fait des neuro-scientifiques de la Northwestern University, dans l’Illinois en construisant un dispositif permettant de repérer les conversations entre les neurones au niveau des synapses, les zones de contact entre deux neurones. Le but ? Mieux comprendre comment le cerveau humain fonctionne.

Colorer les synapses
Colorer les synapses

En modifiant les neurones des mouches grâce à des molécules fluorescentes, l’équipe du professeur Gallio a pu voir avec précision quelle synapse s’activait quand la mouche faisait une action particulière. C’est la première fois que la science arrive à identifier l’activation d’une synapse bien précise dans le cerveau. Par exemple, quand la mouche a déclenché son système pour s’éloigner d’une source de chaleur, cela a activé une synapse en particulier qui est devenue fluorescente — de la couleur des neurones impliqués. Grâce à cette technique, la synapse garde sa teinte pendant une heure après l’événement, ce qui permet aux scientifiques d’observer les résultats quand la mouche est de retour au labo.

« Notre technique nous permet d’avoir une fenêtre temporelle lors de laquelle on peut voir quelle synapse a été utilisée dans la communication entre deux neurones pendant une expérience comportementale ou sensorielle particulière   », affirme Gallio. En lisant simplement les informations données par la coloration des synapses, les scientifiques ont pu déduire le comportement de la mouche sur l’heure précédente. Qui sait, peut-être comprendra-t-on enfin pourquoi les mouches préfèrent se cogner des heures sur une vitre plutôt que de sortir par la fenêtre ouverte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés