Déjà à l'origine de MegaUpload et de Mega, Kim Dotcom travaille au lancement d'un nouveau service de stockage à distance.

Kim Dotcom sait rebondir. Les contrariétés ont beau se succéder les unes après les autres, l’homme d’affaires ne baisse pas les bras. MegaUpload a fermé ses portes à cause de la police ? Il revient un an plus tard avec un nouveau service, baptisé Mega. Celui-ci lui échappe ? Qu’à cela ne tienne, l’intéressé prépare le coup d’après avec une nouvelle plateforme, dont le nom n’a pas été dévoilé, qui est en préparation.

Pour le moment, on ne sait pas grand-chose sur ce projet encore très secret. Mais en fin communicant, Kim Dotcom a partagé sur Twitter une liste de ce qu’il faut en attendre : on y trouve de l’espace de stockage gratuit dans le cloud jusqu’à 100 Go, du chiffrement à la volée, de la synchronisation de fichiers entre les terminaux de l’usager et de l’absence de limite au niveau des transferts.

Répondant ensuite à un usager qui l’interpellait sur ce qui semble être un « nouveau Mega », Kim Dotcom a enchaîné les promesses : « ce sera bien mieux que Mega. Des tas d’améliorations et vraiment plus facile à utiliser. Vous allez l’adorer ». Reste à savoir à quel moment cette plateforme sera lancée. Or pour le moment, le fin communicant qu’est Kim Dotcom s’abstient justement de communiquer là-dessus.

La promesse d’un nouveau service survient peu après un autre message de l’intéressé, dans lequel il critique la politique de Mega de fixer des limites au téléchargement selon le volume de données circulant au cours d’une période de temps. La jugeant «  choquante », il a dénoncé les efforts de Mega d’inciter les utilisateurs à prendre un abonnement payant pour bénéficier d’un supplément de bande-passante.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés