En ce mois de mai 2016, Canalplay met le paquet sur les documentaires tout en continuant à rassasier votre soif de séries et de films. Petite sélection maison.

Ce mois-ci, Canalplay nous régale avec la mise en avant d’un genre qu’on adore en secret sur Numerama : le documentaire. Si Netflix s’est illustré en repoussant les limites de la pratique documentaire dans des productions particulièrement excellentes, Canalplay a décidé de mettre le paquet en mai 2016 en ajoutant à son catalogue des tas de perles. Et vous le verrez, il y en a pour tous les goûts.

Côté fiction, c’est un peu moins fourni que le mois dernier mais nous avons repéré quelques perles également qui vous feront tenir jusqu’en juin sans passer une soirée à vous demander ce que vous allez regarder. Promis.

Vous pourrez retrouver notre sélection Netflix à cette adresse. Oh, et ne regardez pas Marseille.

Séries

Masters of Sex — 16 mai

En ce mois de printemps, Canalplay s’offre la série Masters of Sex de Showtime, très bien reçue par la critique. Elle raconte le quotidien de William Masters et Virginia Johnson, deux chercheurs spécialisés dans la sexualité et les comportements sexuels. Un must-watch, d’autant que vous aurez 2 saisons à vous mettre sous la dent.

Les Soprano

Cinq saisons des Soprano, c’est beaucoup à rattraper, mais si vous avez manqué cette série HBO de la fin des années 1990 et qui s’est étirée jusqu’en 2007, vous aurez de quoi faire sur Canalplay. Il manque encore la sixième saison pour vous faire une intégrale, mais gageons que ce sera disponible sous peu.

Sopranos-The-H-1920x1080

Films

L’Arme Fatale 1, 2, 3 et 4 — à partir du 2 mai

D’accord, d’accord, ce ne sont pas les films du siècle mais tout de même d’excellents nanards à regarder entre potes. Disponibles respectivement les 2, 9, 16 et 23 mai, les quatre épisodes de L’Arme Fatale vous permettront de retrouver le duo Mel Gibson / Danny Glover, accompagné de Joe Pesci, qui a fait trembler et rire une décennie, de 1987 à 1998.

Cloverfield

Cloverfield avait fait grand bruit lors de sa sortie en salle non pas pour son scénario mais pour sa technique de réalisation qui, comme Blair Witch avant lui, joue sur le côté amateur de la caméra pour donner une illusion de réel. Si vous l’avez manqué, c’est l’occasion de se rattraper.

Documentaires

La guerre des drones

Les drones, ce ne sont pas que les petits aéronefs mignons de Parrot ou de DJI. Ce sont avant tout des armes de guerre qui sont notamment utilisées lors des missions de reconnaissance ou d’élimination. Et les dommages collatéraux sont nombreux. Le documentaire La Guerre des Drones de Tonje Hessen Schei revient sur des frappes américaines au Yémen et au Pakistan ayant touché de nombreux civils — et pose les questions évidentes de cette pratique de la guerre contemporaine.

Pink Attitude

La culture girly est loin d’être un cliché. Nous vous en parlions sur Numerama à propos des jeux vidéo rose bonbon qui sont un pan méconnu de la pop culture : c’est l’objet de ce documentaire réalisé par Cécile Denjean qui entend décrypter ce phénomène culturel insaisissable. Produit à l’origine par Arte, Pink Attitude est un must-watch du mois de mai.

Tyson

Documentaire grandiose, tout en images d’archive, pour un boxeur de légende. Si vous n’avez pas encore vu ce long-métrage de non-fiction présenté à Cannes en 2012, c’est le moment de vous rattraper !

I’m Still Here

A priori, vous allez détester ou adorer ce documentaire. Inutile et prétentieux pour certains, œuvre d’art cynique pour d’autres, I’m Still Here est une sorte de canular organisé par Joaquin Phoenix en 2008, quand il prétendait vouloir se reconvertir au hip-hop. Une farce mise en scène par Casey Affleck.

Zero Gravity — Mission in Space

Vous avez besoin d’un shoot de culture spatiale ? Ne manquez pas Zero Gravity de Jürgen Hansen qui suit les aventures des astronautes de l’ESA Alexander Gerst et celui de la Nasa Reid Wiseman lors de leur premier voyage dans la station spatiale internationale. Beau et touchant.

Afrique sauvage

Normalement, citer le nom de David Attenborough devrait vous convaincre de regarder un documentaire. Alors quand il s’agit en plus d’une exploration des merveilles végétales et animales du continent africain, rien ne vous retient : foncez.

Pour les kids

Fantasia 2000

Conseiller la suite du grand Fantasia dans un guide ? Aurait-on perdu la tête ? Non ! Fantasia 2000 est loin d’être un mauvais film d’animation et aujourd’hui, il possède un nouvel intérêt documentaire. En effet, si vous le voyez avec des yeux qui vivent en 2016, vous pourrez apprécier l’évolution rapide des techniques de modélisation et d’animation 3D de ces dernières décennies.

Le premier clip, avec les orques, est une synthèse de ce que l’on découvrait il y a une quinzaine d’années et transpire la fierté de ses concepteurs qui auraient honte aujourd’hui de regarder ce qu’ils devaient considérer alors comme un chef d’œuvre de réalisme. Et puis cela fera découvrir aux enfants de très grands morceaux de musique classique avec, parfois, de magnifiques images.

Rebelle

La princesse guerrière aux cheveux roux n’est pas une exclusivité du service de SVoD américain et pourra aussi se voir sur la plateforme de SVoD de Canal. On ne peut que vous conseiller ce dessin-animé qui remet à sa place le cliché de la princesse potiche.

Et pour notre sélection Netflix du mois de mai, c’est par ici !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés