Du 17 septembre au 20 octobre, la ville de Bordeaux encourage ses habitants à laisser tomber leur voiture afin de découvrir les alternatives disponibles dans la capitale girondine avec le défi « un mois sans sa voiture ».

Les plus grandes villes d’Europe — Londres en tête et Paris un peu derrière — essaient tant bien que mal de libérer leurs centres-villes des voitures. Ces objets polluants créant généralement moult bouchons, à la fois gênants pour la qualité de l’air que pour l’accessibilité à certaines zones, deviennent de plus en plus indésirables.

C’est le cas à Bordeaux, et depuis plusieurs années maintenant. À force de travaux d’aménagements pour rendre le cœur de la ville quasiment 100 % piéton et en installant un tramway à partir de 2003 pour pousser les automobilistes à laisser leurs voitures hors du centre, la Mairie essaie depuis longtemps de bannir les voitures. Mais elles résistent. Poussant les autorités locales à organiser une opération « 1 mois sans ma voiture », pour faire découvrir les nombreux nouveaux moyens de transport à disposition.

Un mois de transport en commun et de vélo

Pour accepter le défi, il suffit de s’inscrire en ligne avant le 8 septembre, puis d’aller confier sa voiture le 17 septembre pour la remplacer par un « kit de mobilité » qui devra vous tenir pendant un peu plus d’un mois, jusqu’au 20 octobre. Pendant ce temps-là, votre voiture est mise en sécurité par Parcub.

Ce fameux kit de mobilité comprend toute une série d’alternatives, permises par différentes entreprises partenaires. On y trouve 2 abonnements mensuels TBM valables pour les transports en commun (tram, bus) et les vélos en libre-service. Différentes offres de locations de voitures sont également offertes : un crédit de 50 € pour Citiz et Yea !, un abonnement annuel à Bluecub pour des modèles électriques et des crédits d’utilisation de la part de Koolicar pour louer un véhicule entre particulier, mais aussi par CotaxiGO pour partager taxis ou VTC. 4 aller-retour par Transgironde, un réseau de cars, sont également offerts.

Si vous êtes plus deux roues, La Maison du vélo de Bordeaux vous en met un à disposition gratuite pendant un mois — modèle normal ou à assistance électrique. Si vous n’en avez pas fait depuis un moment, la ville a également prévu le coup en vous donnant des infos pour des stages de remise en selle. Enfin, si vous souhaitez définitivement vous débarrasser de votre véhicule, une aide au rachat des véhicules vous est accessible, notamment si vous souhaitez passer à un modèle moins polluant.

Organisée dans le cadre de la semaine de la mobilité, cette initiative a le mérite de proposer l’ensemble des alternatives de transport bordelais aux courageux qui rempliront le défi. Un moyen soft de faire comprendre aux habitants qu’il serait temps de laisser sa voiture au garage.

Partager sur les réseaux sociaux