Stupéfaction sur Facebook : Malaise TV a partagé l'air de rien une vidéo issue de la campagne de désinformation des cercles fascistes soraliens et d'Egalité et Réconciliation. Les courtes vidéos d'Egalité et Réconciliation TV (ERTV) cumulent des millions de vues sans que personne ne semble se soucier de leur biais, ni de leur origine.

Lorsque nous sommes dans notre bulle filtrante, les cercles soraliens sont généralement loin. À moins de porter une affection non dissimulée aux algorithmes pour l’antisémitisme, le nationalisme et autres thèmes chers à l’extrême-droite, Facebook ne vous proposera pas de regarder des vidéos issus des mouvances néo-fascistes d’Alain Soral.

À moins que ces dernières se fassent passer pour de l’information, en mêlant humour et démarche pseudo-journalistique… et que vous ne les trouviez partagées par des amis complètement dépassés par le flux d’information et qui n’identifient pas le média derrière les contenus qu’ils partagent (ils sont nombreux).

ERTV (Egalité et Réconciliation TV) pourrait en effet passer pour un Brut ou un Quotidien, de l’infotainment pur jus, des formats courts et cash et une utilisation intensive des réseaux sociaux. Et pourtant, derrière la création et la production des contenus, vous trouverez des membres du site de désinformation et groupe identitaire Egalité et Réconciliation de M. Soral. Une mainmise sur un canal d’information à forte audience par les tenants d’un discours qui ferait frémir les idiots utiles qui partagent des contenus moins innocents qu’ils n’en ont l’air.

Astroturfing, manipulation et insouciance de l’internaute

Manque de vigilance des citoyens face à l’information qu’ils consomment ? À l’évidence. Les Français ne sont finalement pas plus à l’abri face à la désinformation que ne le sont les Américains. Et le manque de recul de nos amis face aux contenus qu’ils engloutissent sur les réseaux sociaux a de quoi inquiéter.

Après avoir vu apparaître à de nombreuses reprises le sigle ERTV sur divers contenus très viraux, nous avons été interloqués. Mais à la découverte de l’immense pieuvre qui sert la distribution de ces contenus soraliens, ce n’est pas une surprise qui nous anime mais une profonde inquiétude quant au recul des internautes face aux contenus vidéos.

Ces derniers, plus bruts qu’un article, plus visuel qu’un slogan, renforcent leur légitimité en prenant un format qui reprend les codes télévisuel. Or face à la vidéo et au multimédia, il apparaît un manque de distance du téléspectateur qui en aurait certainement plus s’il s’agissait d’un article.  Rien de nouveau à le dire : le business Soralien est nourri par la vidéo depuis l’aube de son succès malheureux.

comment ERTV parvient à atteindre le même niveau de diffusion qu’une vidéo de Brut ou de Konbini

Toutefois, des vidéos d’Alain Soral qui cumulait de nombreuses vues il y a quelques années à des formats aussi performants que ceux d’ERTV, il y a un monde. Un monde que les soraliens semblent avoir découvert grâce à l’astroturfing et une indifférence généralisée pour les sources vidéo sur Facebook. Deux méthodes appliquées par les soraliens permettent de bien comprendre comment ERTV parvient à atteindre le même niveau de diffusion qu’une vidéo de Brut ou de Konbini.

Premièrement, l’astroturfing : vous croisez peut-être ce terme ces derniers temps. Il est en effet très prisé par les journalistes et analystes des réseaux sociaux qui grâce à cette comparaison parviennent à expliquer une méthode d’acquisition des plus malhonnête, reposant sur le mensonge ou l’usurpation.

Expliquons ce terme avec un exemple. Prenons deux pages Facebook : Mal à l’aise et Ridicule TV, deux communautés dépassant à elles deux les 300 000 likes. Les deux se présentent comme des curateurs de vidéos absurdes extraites de la télévision, l’actualité et les réseaux sociaux à la manière du très populaire Malaise TV sur lequel nous reviendrons. Toutefois, les deux pages, comme le gazon synthétique créé par Monsanto qui a donné son nom au concept, se font passer pour ce qu’elles ne sont pas.

En ciblant une population jeune et très consommatrice des contenus multimédias ces pages ont créé une communauté sans référence partisane et sans évoquer un quelconque engagement dans la présidentielle. Et cela, jusqu’à ce que, doucement mais sûrement, l’artifice du gazon se dévoile : Ridicule TV a été monté de toutes pièces par les fillonistes afin d’obtenir une audience pour les différentes campagnes qui ont été menées contre les rivaux du candidat LR.

En ne sortant jamais tout à fait du bois, les pages continuent d’entretenir leur flou et s’affairent simplement à rendre ridicule ce qui leur paraît utile. Sans surprise, sur Ridicule TV, Emmanuel Macron est de toutes les blagues, à l’instar du belge qui rentre dans un café. Rarement sourcées, les vidéos se consomment comme des pastilles humoristiques mais cachent malgré tout un biais évident qui manifestement n’apparaît pas pour l’internaute lambda. C’est peu ou prou la même méthode pour Mal à l’aise, dont l’allégeance n’a pas été prouvée contrairement à Ridicule TV.

Toutefois, il n’échappera à aucun esprit critique le problème de biais posé par la page qui met en valeur une vidéo issue… d’ERTV. La vidéo n’a pas seulement été postée par Mal à l’aise, elle est également mise en avant grâce aux fonctionnalités de Facebook qui le permettent. Résultat : 9 millions de vues sur une vidéo Egalité & Réconciliation qui est simplement siglée d’un ERTV sur fond bleu, blanc, rouge.

Or s’il ne nous échappe pas la signification d’ERTV en tant que journaliste, il est évident qu’elle échappe au plus grand nombre. L’exemple de l’excellent AJ+ tend à confirmer cette hypothèse : une infime partie des fans et fidèles de la page sait qu’il s’agit d’Al Jazeera. Ici, nous parlons d’un média international : ne pas lier AJ+ à Al Jazeera n’a pas les mêmes conséquences que prendre un contenu édité par des soraliens pour de l’information.

Malaise TV semble par ailleurs avoir été abusé par cette abréviation, ou s’emploie également à diffuser la propagande soralienne sans notifier sa très large audience de sa source originelle. En effet, le compte dont Cyril Hanouna est fan et qui s’est fait une place au soleil sur Twitter comme sur Facebook a également partagé la même vidéo issue d’ERTV, sur les deux réseaux sociaux. Contacté à ce sujet, le compte n’a pas souhaité répondre à nos interrogations quant à ses liens avec les sphères soraliennes et n’a pas jugé bon de supprimer son Tweet.

Doit-on encore expliquer l’importance des sources ?

En parcourant différentes pages Facebook populaires et appartenant à aucun média, à la recherche d’astroturfeurs éventuellement liés à Égalité et Réconciliation, nous avons pu découvrir que la vidéo dont nous parlons aujourd’hui se retrouve un peu partout. Grâce à son humour décapant ou une stratégie plus fine ? Le deuxième point que nous allons aborder est une autre technique qui vient compléter l’astroturf et qui renforce encore l’illisibilité des sources sur le web.

Sur la page nommée Un type qui cogite (sic), on découvre pour la première fois une source. La publication mentionne que le crédit du montage revient au compte Twitter SanglierSympaaucune mention à E&R. Le compte du dit Sanglier interpelle également, sa bio indiquant : « Vraiment très sympa. J’aime pas Macron. Les montages vidéos sur mon fil sont faits par moi-même, vous pouvez les télécharger & les diffuser sur Fb/youtube.  »

Sur la vidéo en question le montage du Sanglier rend seulement la vidéo plus courte et cache légèrement le logo ERTV. Aucune mention d’E&R et un appel à télécharger et diffuser les vidéos non-sourcées. Or lorsque vous ne partagez pas une vidéo mais la téléchargez directement sur votre compte, vous vous en attribuez nécessairement la responsabilité — à minima pour l’utilisateur non averti. De fait, la vidéo est ainsi reprise par un nombre hallucinant de pages, comptes, etc. sans jamais faire mention de l’origine de la vidéo.

Or si Macron n’est guère apprécié par E&R — c’est bien leur droit — il est évidemment malhonnête de ne pas expliquer que ce ressentiment à l’égard du candidat En Marche ! est idéologique et vise à bénéficier à Marine Le Pen qui elle a droit à une clémence d’ERTV sur le même type de contenus. Ci-dessous, Le Chat Patriote (lié au FN) diffuse une vidéo d’ERTV (sourcée pour une fois) sur laquelle on entend des militants FN défendre avec ferveur leur candidate.

En cumulant les différentes vues obtenues par la même vidéo postée sans source aux quatre coins du web, nous obtenons des résultats vertigineux qui feraient pâlir BFM TV et CNews réunis. Comptons-nous plus de 15 millions de sympathisants d’Alain Soral en France ?

Permettez-nous d’en douter compte tenu d’une célébrité finalement très ciblée : en-dehors des bulles nationalistes très politisées, le vieux militant d’extrême droite n’a pas la célébrité de Cyril Hanouna. Par ailleurs, ERTV compte sur sa page YouTube moins de 150 000 vues sur la vidéo utilisée à travers le web par d’autres.

De fait, il existe soit un très grand nombre de personnes ne sachant pas ce qu’est ERTV et n’ayant pas le recul nécessaire face aux réseaux sociaux, soit l’antisémitisme a regagné en France un niveau vichyste. Visiblement c’est la première théorie qui l’emporte, mais à deux semaines d’un second tour où le Front National cherche plus que jamais à brouiller les pistes et son discours pour gagner des électeurs, est-elle franchement plus rassurante ?

Partager sur les réseaux sociaux