Depuis le lancement de la plateforme de téléchargement d’Amazon, celle-ci possédait comme avantage sur celle d’Apple d’offrir des morceaux sans DRM 30 à 40 cents moins chers que sur iTunes. Mais Apple a mis fin à cet écart en réalignant le prix de ses morceaux non protégés sur ceux protégés, à savoir 0,99 $.

Du coup, Amazon se retrouvait avec un faible avantage pour sa double formule 0,89 $ / 0,99 $ pendant qu’Apple alignait tous ses prix à 0,99 $. Bien sûr, cela n’a pas de quoi remettre en cause l’hégémonie de la firme à la pomme sur le marché de la distribution numérique, mais Amazon a décidé de frapper ailleurs.

Désormais, le portail offrira une commission de 20 % aux sites qui permettront l’achat d’un morceau par redirection. Sachant que le prix de vente des maisons de disque d’un morceau aux plateformes numériques se situe autour de 0,70 $, c’est donc à son bénéfice quasi-complet qu’Amazon renonce. La redirection vers un iTunes Music Store garantit quand à lui une commission de 5 %. Cette politique agressive, plutôt que de viser à la base la plateforme d’Apple, tente de saper son buzz périphérique en essayant de s’attirer la préférence des partenaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés