L’iTunes Store devient le troisième disquaire américain (9,8 % du marché), derrière Wal-Mart (15,8 %) et Best Buy (13,8 %), mais devant Amazon, Trans World Entertainment ou Target. Ces données n’ont pas été obtenues à partir des chiffres fournis par les disquaires, mais grâce à une enquête menée auprès de 40.000 consommateurs. Les morceaux numériques vendus séparément ont été regroupés par paquets de 12 afin d’être comparés aux ventes de disque.

La chute des ventes de CDs pousse les disquaires à rétrécir l’espace physique qui leur sont consacré, ce qui devrait, en plus d’accélérer le déclin du secteur, pousser l’iTunes Store à la première place devant Wal-Mart.

« Les grandes surfaces offrent encore une étonnante variété de musique dans leur espace physique » constate Richard Greenfield. « La question est de savoir combien de temps cela durera-t-il encore avant que les chaînes comme Best Buy rétrécissent leur surface au niveau de celui de Wal-Mart ». D’après l’analyste de Pali Research, la vente de disques devrait essuyer une chute plus rapide en 2008 que ce que les estimations avaient initialement prévu (15 %).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés