Est-ce uniquement pour faire taire les critiques, ou est-ce la plus stricte vérité ? Dans le New York Times, YouTube affirme qu’il a signé plus de 1.000 parterariats avec des producteurs de contenus, sans préciser combien existaient déjà avant l’acquisition par Google. Cette semaine, la filiale de Google a annoncé publiquement ses accords avec la NBA et avec le label Wind-Up Records, mais elle travaillerait d’arrache-pieds pour conclure en silence de nombreux autres accords avec de plus petits acteurs.

Selon les cadres de YouTube, la firme ajouterait 200 partenariats par trimestre. Cependant comme le note le NYT, les plus gros accords ont tous été signés à titre expérimental. Même CBS, qui a pourtant loué son succès sur YouTube, ne semble pas avoir renforcé son partenariat. De plus Brightcove, un concurrent de YouTube, annonce qu’il a lui déjà signé plus de 3.000 accords. La peur du géant Google joue-t-elle contre YouTube ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés