L’ouverture d’un service de musique en ligne par Amazon est un vieux serpent de mer. Mais s’il n’est toujours pas ouvert, c’est peut-être parce que le géant du commerce en ligne a changé de stratégie. Selon Hypebot, Amazon aurait contacté les labels en exigeant que la musique puisse être vendue en MP3 pur, sans DRM ajouté. En échange, les maisons de disques pourront fixer des prix variables, ce qui a toujours été refusé par Apple. Hybebot rappelle par ailleurs qu’Amazon a débauché Scott Ambrose Reilly, un ancien cadre de eMusic responsable de beaucoup d’accords avec les labels…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés