Facebook s'ouvre aux autres réactions que le simple «j'aime». Le réseau social va tester une série de smileys qui permettront aux utilisateurs d'indiquer plus précisément ce qu'ils ressentent face à une nouvelle qui n'est pas forcément joyeuse.

Des smileys pour aller au-delà du simple « j’aime ». Alors que la mise en place d’un bouton « je n’aime pas » sur Facebook est discutée depuis des années, le réseau social semble avoir finalement trouvé un compromis : au lieu d’inclure à proprement parler une telle option, le site communautaire commence enfin à prendre en compte l’expression d’autres sentiments qui ne sont pas forcément positifs.

Le quotidien britannique The Telegraph signale qu’une mise à jour de l’application mobile de Facebook va offrir un éventail plus large d’émotions. En pressant longuement le bouton « j’aime », une barre de sept émoticônes fait son apparition, avec une réaction associée à chaque fois. On distingue le classique j’aime, mais aussi des smileys pour signifier l’adoration, le rire, la satisfaction, la surprise, la tristesse et la colère.

Ces smileys au look très enfantin serviront à manifester plus précisément son ressenti face à une nouvelle. Car toutes les actualités publiées sur Facebook ne sont pas joyeuses. Les internautes partagent aussi des nouvelles tristes, révoltantes ou étonnantes. Difficile, en effet, de cliquer sur « j’aime » lorsque le décès d’un proche est signalé sur son mur d’information…

Dans les captures publiées par The Telegraph, seule l’intégration dans le mobile est montrée. Mais ces smileys (dont l’utilisation sera également analysée par Facebook pour continuer à profiler ses membres) devraient aussi figurer dans la version classique du réseau social, lorsque les tests – qui débuteront vendredi en Espagne et en Irlande – auront été concluants.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés