L'industriel Elon Musk estime que l'autonomie des voitures électriques augmentera de 5 à 10 % chaque année, et que les voitures Tesla seront capables d'atteindre 1200 km d'autonomie d'ici 2020.

Outre le prix qui reste plus élevé qu’une voiture à essence, l’un des principaux freins à l’adoption des voitures électriques est la peur des consommateurs de tomber en panne de batterie. Tout comme il a fallu réduire sans cesse la consommation des moteurs à carburant, les constructeurs se battent donc pour augmenter l’autonomie des véhicules avec des batteries toujours plus performantes, et des moteurs de mieux en mieux optimisés. Et l’on n’est plus très loin d’un niveau acceptable par la plupart des consommateurs.

Ainsi Elon Musk, le fondateur de Tesla, a indiqué dans une interview au Danemark qu’il estimait que la barre des 1000 kilomètres pourrait être franchie en 2017, voire dès l’année prochaine, et qu’il devrait être possible de rouler sur 1 200 km sans recharger la batterie d’ici 2020. Il semblait toutefois parler d’une autonomie maximale dans des conditions optimum en roulant doucement, ce qui permet déjà à des Tesla Model S d’atteindre environ 800 km.

En conditions normales d’utilisation, les véhicules gagneraient entre 5 et 10 % d’autonomie chaque année, ce qui permettrait d’atteindre près de 800 km d’autonomie réelle d’ici cinq ans. Une distance largement suffisante pour les trajets du quotidien et même les trajets exceptionnels, à condition toutefois de bénéficier de stations de recharge bien réparties sur le territoire. D’où, entre autres, le choix de Tesla d’ouvrir une partie de ses brevets pour permettre à la concurrence d’adopter les mêmes standards de recharge et de participer à la création de stations de recharge ultra-rapides.

Tesla liste actuellement 24 stations Superchargeurs en France, qui permettent d’obtenir actuellement 270 km d’autonomie sur une Model S, en 30 minutes de recharge.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés