Le fiasco commercial du Fire Phone, qui était le premier smartphone du géant du e-commerce Amazon, a eu pour effet de pousser l'entreprise américaine à revoir à la baisse ses prétentions dans la high-tech. Plusieurs projets ont été suspendus ou ralentis.

L'échec retentissant du smartphone Fire Phone a visiblement laissé des traces chez Amazon. Au cours des derniers mois, le spécialiste américain du e-commerce s'est en effet séparé de "plusieurs dizaines" d'ingénieurs qui ont travaillé sur ce terminal, selon une information du Wall Street Journal. En outre, le groupe a revu à la baisse ses prétentions dans la high-tech.

Le quotidien explique que certains projets en cours d'élaboration dans son centre de développement, Lab126, ont été remisés au placard ou ont vu leur développement freiné de façon nette. C'est le cas d'un projecteur (nom de code "Shimmer"), d'une tablette de 14 pouces ("Cairo") et d'un stylet high-tech ("Nitro") capable d'interpréter l'écriture manuscrite pour en faire une liste de shopping.

Amazon n'a pas pour autant l'intention d'abandonner tout projet dans la high-tech. Des liseuses numériques et des tablettes seront toujours proposées et le Wall Street Journal ajoute que des plans existent encore pour des produits allant d'un ordinateur pour la cuisine ("Kabinet") à une batterie Kindle capable de tenir deux ans, en passant par une tablette capable de proposer un affichage 3D sans lunettes spéciales.

Et du côté des smartphones ? Après le fiasco du Fire Phone, Amazon ne paraît pas pressé de proposer un nouveau produit dans l'immédiat, mais le groupe ne s'interdit évidemment pas de proposer, un jour, un Fire Phone 2 qui profiterait du retour d'expérience du premier modèle. Après tout, chaque nouvelle génération d'appareil capitalise sur ce qui a été accompli avant : cela vaut pour Amazon comme pour les autres acteurs de l'industrie.

Lancé en juin 2014, le Fire Phone a fait le pari d'un affichage en relief pour se démarquer de la concurrence mais sans grand succès : boudé par le grand public, le mobile ne s'est pas distingué dans les tests effectués par la presse américaine. Pour le géant du commerce électronique, l'un des points faibles du Fire Phone a été son prix, inadapté par rapport à la concurrence et au regard de ce que le téléphone proposait.

( photo : CC BY Zhao )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés