Pourquoi s'embêter à développer soi-même une application, alors qu'il suffit d'en acheter une qui existe déjà ? Pressé d'avoir des logiciels réputés pour leur qualité, Microsoft a opté pour la stratégie du carnet de chèques plutôt que de les créer en interne. C'est ainsi que l'entreprise américaine a fait parler les dollars pour récupérer Acompli (un outil pour les mails) et Sunrise (un gestionnaire de calendrier).

C'est à nouveau cette tactique qui a été utilisée pour obtenir Wunderlist, une application de listes et tâches. Selon le Wall Street Journal, la firme de Redmond n'a pas hésité à dépenser au moins 100 millions de dollars (et peut-être même 200 millions, selon d'autres sources du journal). Pour la startup allemande 6Wunderkinder qui en est à l'origine, c'est en tout cas une affaire en or.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés