SFR cessera la commercialisation de son décodeur TV sous Android le 1er avril. Un revirement qui se fait sous l'influence de Numericable, qui souhaite tenir à distance le géant américain.

C'est un revirement qui contraste fortement avec les orientations observées chez Bouygues Telecom et Free, qui ont chacun décidé de faire une place à Android dans leur box ADSL. Alors qu'il avait été le premier opérateur à s'engager dans cette voie, SFR prévoit en effet de cesser la vente de sa box TV sous Android à partir du 1er avril 2015, selon une information obtenue par Clubic.

Le revirement de SFR est la conséquence manifeste du rachat du FAI par Numericable, qui a été approuvé en fin d'année dernière par l'autorité de la concurrence. En effet, le câblo-opérateur ne fait pas mystère de son "positionnement différent", selon les propos de directeur de la communication Nicolas Chatin, cités par nos confrères. Positionnement que doit désormais adopter SFR.

Autrement dit, SFR devrait opter à l'avenir pour un écosystème conçu en interne pour sa box au lieu d'en confier les clés à Google, même si en faisant cela, le fournisseur d'accès permettait à ses clients d'avoir accès aux services gérés par la firme de Mountain View (comme YouTube) ainsi qu'à certaines plateformes appréciées, à l'image de Netflix, qui est disponible sur le décodeur TV depuis octobre.

À l'époque, SFR s'était d'ailleurs mis en avant en devenant le premier opérateur à proposer le service de vidéo à la demande par abonnement (SFR), en coiffant au poteau Bouygues Telecom et Orange, qui avaient aussi annoncé l'arrivée prochaine de Netflix dans leur box. Ainsi, le FAI s'était offert une bonne opération promotionnelle pour faire parler de lui, et à peu de frais.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés