L'entreprise japonaise Rakuten, spécialisée dans le commerce électronique, annonce le support du Bitcoin dans certaines de ses boutiques en ligne. Dans un premier temps, cette monnaie sera autorisée pour les clients américains, allemands et autrichiens.

Rakuten saute le pas. Le géant du commerce électronique au Japon accepte désormais le Bitcoin comme moyen de paiement sur son site, concrétisant ainsi les propos de son PDG, Hiroshi Mikitani, qui indiquait le mois dernier,  l'occasion d'une conférence à Tokyo, que sa société allait très vraisemblablement prendre en considération cette monnaie électronique.

Mais attention : le support du Bitcoin est pour l'instant restreint à certaines boutiques régionales du groupe. Ainsi, cette devise virtuelle peut être utilisée par des clients américains, allemands et autrichiens. En revanche, il n'est pas encore proposé au Japon. Ce qui peut paraître contradictoire au regard de la nationalité de Rakuten et de la forte popularité du Bitcoin dans le pays.

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas Coinbase qui servira d'intermédiaire mais Bitnet. Celui-ci aura pour tâche de réceptionner les paiements en Bitcoins des clients et de convertir les sommes reçues dans une monnaie ayant cours légal (en l'occurrence, en dollars ou en euros). En 2014, Rakuten a investi dans Bitnet dans le cadre d'une levée de fonds de 14,5 millions de dollars.

Outre Rakuten, plusieurs entreprises ont adopté le Bitcoin à plus ou moins grande échelle. Citons en particulier Microsoft, Dell, PayPal et Expedia. Des associations de renom ont aussi fait le pari de cette monnaie électronique, comme la fondation Mozilla, la Croix-Rouge américaine, Greenpeace et Wikimédia.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés