Hyundai présentera une application mobile pour montre connectée qui, reliée au smartphone, permet de contrôler partiellement une voiture de la marque. Le logiciel permet ainsi de faire des appels de phare, de donner un coup de klaxon ou de déverrouiller l'habitacle directement depuis son terminal.

Aujourd'hui bardées d'électronique, les voitures sont à la veille d'une véritable révolution. D'ici quelques années, peut-être cinq, peut-être dix, les premiers véhicules grand public seront en mesure de circuler sur la voie publique sans l'intervention du conducteur, au moins pour certaines parties du trajet. Dans ce domaine, les constructeurs multiplient les tests et n'hésitent plus à faire circuler leurs prototypes.

Mais le bouleversement annoncé dans l'automobile ne se limite pas aux voitures autonomes. En réalité, la prochaine génération pourrait bien être celle de la généralisation des véhicules capables de se connecter à Internet et de communiquer entre eux, en temps réel. Cette transition favorisera l'apparition de nouveaux usages, et qui ouvriront aussi la voie à des perspectives commerciales.

Ce changement est déjà en cours. Les constructeurs imaginent déjà des fonctionnalités nouvelles, à l'image de Hyundai, qui propose de contrôler partiellement de son véhicule avec sa montre connectée. Le système, baptisé Blue Link, fonctionne avec une application mobile installée sur le smartphone, via Bluetooth, et communique avec l'automobile. Plusieurs actions sont incluses :

Mettre le contact, éteindre le moteur, faire des appels de phare, donner un coup de klaxon, verrouiller l'habitacle et le déverrouiller. Autrement dit, l'application sur la montre connectée sous Android Wear permet en quelque sorte de remplacer ses clés de voiture. Les instructions peuvent être données en tapotant l'écran tactile ou en passant par la commande vocale de la montre.

Selon Hyundai, ce nouveau système fonctionnera avec les modèles 2015 de la marque (Genesis, Sonata et Azera). L'application sera en démonstration lors du Consumer Electronics Show, qui aura lieu du 6 au 9 janvier, sur des montres connectées commercialisées par Samsung, Motorola, LG et Sony.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés