Google commence à proposer aux internautes qui effectuent des recherches liées à des problèmes médicaux de consulter un médecin par webcam. Une révolution médicale en marche.

"Vous avez demandé un médecin ? Ne quittez pas Google". Le moteur de recherche teste actuellement aux Etats-Unis un nouveau service, qui permet aux internautes d'entrer en relation avec un docteur s'ils effectuent des recherches liées à des symptômes de maladies ou à des blessures. Un Américain a en effet publié sur Reddit une capture d'écran d'une recherche sur une "mal de genoux", par laquelle Google lui a proposé d'ouvrir une session de tchat vidéo avec un médecin pour discuter de son problème.

"En nous basant sur votre requête de recherche, nous pensons que vous essayez de comprendre un problème médical", dit un message d'accompagnement. "Ici vous pourrez trouver des prestataires de soins médicaux que vous pouvez visiter à travers un tchat vidéo". Google précise que le service est gratuit pendant la phase de test ; ce qui suppose qu'à terme, il faudra certainement payer Google qui reversera une commission au médecin qui réceptionne l'appel.

En France, la télémédecine est autorisée depuis 2011. Les professionnels de santé peuvent réaliser des consultations à distance par webcams interposées dans des conditions strictement définies, qui garantissent l'authentification du médecin, du patient, ou encore l'accès aux données médicales du patient. Si Google est encore loin (c'est heureux) de disposer du dossier médical des internautes, il avance en revanche ses pions pour collecter des données de santé qui pourront être transmises aux docteurs consultés via ses services.

Pour les médecins, l'arrivée d'un tel service pourrait être redoutable puisqu'elle aboutira à les mettre en concurrence pour proposer le tarif le moins élevé, avec la qualité la plus élevée. C'est déjà le cas à une moindre échelle avec les notes de satisfaction que Google affiche lorsqu'un internaute recherche un dentiste, un médecin généraliste ou un hôpital dans sa région. Les internautes peuvent laisser des avis et des notes sur 5, qui sont affichées dans les résultats du moteur de recherche, comme si les professionnels de santé étaient des marchands comme les autres, soumis à la comparaison et au tri :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés