Alors que des essais sont menés sur quelques vols, Air France estime que les solutions techniques ne sont pas encore au point, mais se veut optimiste sur la possibilité d'avoir un accès à internet en continu pendant toute la durée du vol d'ici 2025. A temps pour l'exposition universelle que veut organiser la France.

L'Assemblée Nationale a mis en ligne le compte rendu de l'audition par des parlementaires de Pierre-Olivier Bandet, directeur de cabinet du président-directeur général d’Air France, à l'occasion d'une mission d'information sur a candidature de la France à l'exposition universelle de 2025. Les élus veulent s'assurer que tous les atouts soient de leur côté pour présenter une candidature séduisante, en ne négligeant aucun détail.

Ainsi le député UDI Jean-Christophe Fromantin, qui préside le collectif Expo France 2025, s'est inquiété lors de cette audition de savoir dans quelles conditions les visiteurs de l'exposition pourraient se rendre dans les différents sites qui devront émailler le territoire, notamment dans les expositions "off" qui pourraient être installées dans les grandes métropoles françaises (Lille, Nantes, Toulouse, Lyon, Marseille…).

"Dès lors que l’on propose un maillage riche de tout le territoire, l’expérience vécue dans les transports devient aussi importante que celle vécue sur les sites de l’exposition", redoute l'élu. "L’innovation en la matière est donc un sujet qui nous intéresse – au-delà d’ailleurs de l’exposition universelle. La révolution des transports passe aussi par la manière dont on vit le temps de transport. Avec l’arrivée du numérique dans l’avion et la voiture, ce temps ne sera plus considéré comme perdu ou passif comme on peut le vivre aujourd’hui."

"On peut imaginer"

Interrogé sur le sujet, Pierre-Olivier Brandet n'a pas voulu prendre d'engagements fermes de la part d'Air France. "Nous avons effectué des tests sur l’un de nos appareils", a-t-il raconté. "Si les solutions techniques ne sont pas totalement au point à l’heure actuelle, et si l’investissement est important, on peut néanmoins imaginer que, d’ici à 2025, nos appareils seront intégralement connectés pendant toute la durée de leur vol". On peut l'imaginer, mais rien n'est encore certain, même si l'on parle d'une échéance à dix ans, et que la 4G est déjà disponible sur une partie des vols. Depuis mai 2013, Air France et KLM testent le Wifi en avion, avec des formules payantes.

Le représentant d'Air France estime néanmoins que la disponibilité d'Internet pendant tout le vol "modifiera du tout au tout l’expérience du voyageur". "Cela fera évoluer les distractions à bord puisqu’au lieu de stocker des films, on pourra disposer d’un serveur au sol envoyant des films en streaming".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés