Les laboratoires Novartis et Google ont annoncé la signature d'un partenariat pour commercialiser les lentilles de contact intelligentes pour diabétiques mises au point par la firme de Mountain View, et travailler ensemble sur de nouveaux appareils miniatures à vocation médicale.

En début d'année, Google a présenté un prototype de lentilles de contact intelligentes, dotées de capteurs qui permettraient de collecter en temps réel le taux de glycémie dans l'organisme, pour aider les personnes diabétiques à mieux gérer leur maladie. "Nous testons actuellement des lentilles de contact intelligentes qui sont conçues pour mesurer le taux de glucose dans les larmes à l'aide d'une petite puce sans fil et d'un capteur de glucose miniaturisé qui sont incorporés", avait expliqué la firme de Mountain View, dont l'un des grands leviers de croissance à l'avenir sera la médecine personnalisée.

Six mois plus tard, le laboratoire Novartis annonce que sa filiale Alcon a acquis une licence de la technologie de Google, pour fabriquer et commercialiser les lentilles de Google. "Les avancées clés de Google dans la miniaturisation de l'électronique complémente l'expertise profonde de Novartis dans les produits pharmaceutiques et les appareils médicaux", explique le groupe suisse.

De nouveaux produits en développement

La collaboration entre Google et Novartis ne se limitera pas aux lentilles de contact pour diabétiques, loin s'en faut. Dans leur communiqué commun, les deux sociétés ne font pas mystère de leur intention de développer de nouvelles catégories d'objets ou de capteurs médicaux.

"Notre rêve est d’utiliser la dernière technologie dans la miniaturisation de l’électronique pour aider à améliorer la vie de millions de gens", se réjouit Sergey Brin, le co-fondateur de Google, et dirigeant du laboratoire Google X qui a mis au point la lentille intelligente. "Nous sommes impatients de travailler avec Novartis pour que ce rêve devienne réalité".

La firme américaine a déjà travaillé sur des lentilles avec une caméra intégrée, qui pourraient permettre aux mal voyants de mieux appréhender leur environnement.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos