La société Aéroports de Paris (ADP) annonce l'arrivée en juillet d'un accès WiFi gratuit et illimité dans les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly. L'offre gratuite sera compensée par de la publicité exécutée lors de l'authentification. Une offre payante est aussi prévue, avec un meilleur débit à la clé. Le service devrait notamment intéresser les touristes étrangers.

Considéré comme le pire aérogare du monde dans un classement établi en 2011 par CNN, l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle est, comme Paris-Orly, la cible d'une politique conduite par ADP consistant à améliorer les infrastructures ainsi que la qualité de service. Il s'agit notamment, selon le PDG d'ADP, de soigner l'accueil pour que les passagers préfèrent l'avion à un autre moyen de transport.

Visiblement, cet effort passe par la mise à disposition d'une connexion WiFi gratuite sur les deux plateformes aéroportuaires. En effet, ADP vient de publier un message dans lequel il est annoncé qu'à partir du mois de juillet, un accès gratuit et illimité sera mis à disposition pour l'ensemble des passagers. Il s'agit, selon ADP, d'une première pour un hub européen.

Jusqu'à présent, l'accès au WiFi se limite à quinze minutes de navigation gratuite sur l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle ou l'aéroport Paris-Orly. Cette première session peut ensuite être étendue. Trois solutions sont proposées : WiFi Flash (30 minutes), proposé à 1,90 € ; WiFi Confort (90 minutes), proposé à 4,50 € ; WiFi Illimité, proposé à 9,90 €.

Selon Ariase, l'accès gratuit sera compensé par la diffusion d'une publicité au moment de la phase d'authentification. Cette annonce vise à financer partiellement le service, qui sera limité dans ses performances : il est question d'un débit maximal de 512 Kbit/s. En revanche, ceux ayant un forfait mobile avec un accès WiFi inclus pourraient obtenir un débit maximal de 4 Mbit/s.

Toujours selon nos confrères, il est question d'une formule payante qui permettrait aux passagers qui le désirent de naviguer avec un débit de 10 Mbit/s. Cette offre aurait une durée 24 heures (ce qui est a priori suffisant, sauf à imaginer une situation similaire au film Le Terminal…) et devrait être facturée 14,90 euros.

Le service proposé par ADP intéressera sans nul doute les Français au départ, à l'arrivée ou en transit dans ces deux aéroports, même si nombre d'entre eux ont la possibilité de s'en passer grâce à la connexion 3G / 4G de leur téléphone mobile. En revanche, il intéressera certainement les touristes étrangers, qui n'ont guère envie de voir exploser leur facture téléphonique.

Et ça tombe bien, la France veut justement en accueillir encore plus.

( photo : CC BY-SA Takato Marui )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés